Connect with us

Le test sur No Man’s Sky est disponible !

Publié, il y a

, le

NO MAN’S SKY, ON Y A JOUE ET ON VOUS DIT TOUT !

No Man’s Sky est un jeu édité et développé par Hello Games, distribué par SONY Interactive Entertainment. Ce jeu vidéo de science-fiction est sorti 10 août 2016 sur Playstation 4. Le projet du jeu No Man’s Sky a débuté en 2012, et présidé par Sean Murray. L’équipe de production comptait que quatre membres au début du projet. Puis d’autres personnes ont intégré le groupe jusqu’à former une équipe de treize personnes.

Le jeu a été dévoilé lors du Spike Vidéo Game Awards en 2013 à l’aide d’une bande-annonce. No Man’s Sky utilise la technique de la génération procédurale, qui permet de créer aléatoirement selon un algorithme et sur mesure un univers qui comporte plusieurs planètes, ayant chacune un écosystème unique.

Puis une nouvelle vidéo fût dévoilée lors de la conférence de SONY, au salon de l’Electronic Entertainment expo en 2014. De plus, par la même occasion, on nous apprend que je jeu sera une exclusivité sur Playstation 4. La firme Hello Games précise plus tard que l’exclusivité sera temporaire car No Man’s Sky sortira ensuite sur PC.

No Man’s Sky a remporté le prix du “Most Anticipated Game” pour 2016 qui a été attribué par le fan’s Choice Awards lors des The Game awards 2015 à Los Angeles.

MAN

L’INSPIRATION VIENT BIEN DE QUELQUE PART !

L’un des vaisseaux de No Man’s Sky présente plusieurs éléments de vaisseaux. Venant d’univers de science-fiction ainsi que des éléments de technologie terrienne. Le vaisseau a aussi été inspiré par la série télévisée Battlestar Galactica. Mais aussi l’A-Wing de la version LEGO de Star Wars. Et pour finir, par l’avion de chasse F-18 Super Hornet.

De plus, le joueur sera plongé dans un univers, où il pourra passer de l’atmosphère à l’espace sans temps de chargement. Et par la suite, aller dans la planète de son choix. Vos évoluerez dans un monde ouvert, un univers incroyablement immense.

MAN
NOTRE OBJECTIF DANS NO MAN’S SKY

Vous incarnez un pilote de vaisseau spacial. Traversant l’espace pour percer un mystère caché au centre de l’univers, où se trouvent des milliards de mondes différents, et prêts à être visité. Bien sûr, chaque planète aura son propre écosystème, créatures, atmosphère et autres. Votre but principal sera d’atteindre le centre de la première galaxie dans lequel le joueur apparaît. Et pour progresser dans votre aventure vous devrez récolter des ressources. Et même, si vous le voulez, créer une alliance avec certains groupes ou races présents dans le jeu.

MAN
NOTRE TEST DE NO MAN’S SKY

J’allume ma Playstation 4, manette chargée à fond. Je me lance enfin dans l’aventure No Man’s Sky, ce jeu très attendu par beaucoup de joueurs. Je me retrouve sur une planète, avec un vaisseau complètement abîmé suite à un crash que nous avons eu. On se rend vite compte que notre premier objectif est de le réparer en trouvant des ressources sur la planète même où je suis. Je me dirige un peu au hasard car à part me dire les ressources que je dois trouver, je suis un peu livré à moi-même.

Dès les premiers pas dans le jeu, je me rends vite compte que la température a un rôle crucial dans le jeu. Car mon exo-combinaison se décharge rapidement. Grâce à mon multi-outil qui n’est autre qu’une arme (laser d’extraction), je détruis quelques rochers. Ainsi que des sortes de cactus et autres de la faune sauvage. Jusqu’au moment où j’aperçois deux objets volants qui se nomment Sentinelles, qui scannent les endroits où j’ai détruit les objets, pour avoir quelques ressources. Intrigué je me dirige sans crainte vers les deux sentinelles. Quand soudains elles se mettent à me tirer dessus, j’ai vite compris que ces sentinelles été pas mes amies. Et qui plus est, été là pour protéger, si je puis dire, les ressources de la planète.

Je passe quelques minutes dans un décor, que je trouve juste agréable à regarder. Avec sa faune, ces dunes et ces créatures franchement dont certaines pas accueillantes du tout. Une fois trouvé toutes les ressources nécessaires pour réparer mon vaisseau, je retourne vers lui et le répare. Car petit point très important, notre vaisseau et exo-combinaison sont véritablement nos seuls moyens de rester en vie. Une fois mon vaisseau remis en état, je décide de rester encore un peu, histoire de remplir l’inventaire de mon exo-combinaison, mais aussi celle de mon vaisseau. Car chose bien pratique, je peux transférer les objets de mon inventaire dans celle de mon vaisseau.

Je me rends très vite compte que mes deux inventaires sont trop petits pour pouvoir contenir beaucoup de ressources. Entre-temps j’ai pu grace à mon scanner, scanner des créatures qui me rapportèrent mes tous premiers Unités (l’argent dans No Man’s Sky). Voyant que mon exo-combinaison est presque déchargé, et ayant plus beaucoup de ressources pour la recharger, je décide de retourner à mon vaisseau. Celui-ci se trouve maintenant à cinq/six minutes de ma position. Et oui, une autre chose pas mal dans No Man’s Sky, c’est qu’on peut savoir à quelle distance nous nous trouvons de notre vaisseau. Et même le temps qu’on peut mettre pour y retourner ce qui est plutôt bien.

Je peux alors tester le jet-pack pour sauter les crevasses de la planète, histoire de gagner un peu de temps. Je me rends vite compte que mon jet-pack se décharge très rapidement. Donc j’appuie sur le joystick droit pour que mon personnage se mette à courir, mais là encore je vois que mon endurance est très faible aussi. À quelques pas de mon vaisseau, une petite voix me dit qu’il me reste plus que 5% d’énergie dans mon exo-combinaison. Rendu à mon vaisseau je me dépêche de monter à bord. Et je vois avec le plus grand des plaisirs qu’une fois à l’intérieur de mon vaisseau la température revient à la normal. Une fois dans mon vaisseau, ma vie commence à remonter petit à petit.

MAN

PARTON À LA DÉCOUVERTE D’AUTRES MONDES

Une fois remonté dans mon vaisseau, c’est avec un petit pincement au coeur que je quitte la planète qui m’a donné refuge. Le temps que je trouve des ressources et remette en état mon vaisseau. J’appuie sur la touche R2 pour décoller, je reste un peu sur la planète pour pouvoir l’observer depuis les airs. Et je m’aperçois qu’en appuyant sur la touche rond que mon vaisseau va beaucoup plus vite. Mais par la même occasion, augmente la consommation des ressources de mon vaisseau.

Nous pouvons aussi scanner depuis notre vaisseau une fois décollé pour voir où se trouvent les ressources qu’il nous faut. Et pour cela rien de mieux que des couleurs différentes pour des ressources différentes. Violet pour les artefacts et les points d’intérêts, jaune pour les ressources minières, gris pour les butins (loots) et rouge pour les ressources énergétiques, qu’on utilise le plus souvent pour notre exo-combinaison, vaisseau, multi-outil et autres.

Je quitte l’atmosphère de la planète, et me retrouve dans l’espace. Je me rends alors compte que dans cet univers incroyablement gigantesque, avec ces milliards de planètes, que l’on a tout simplement une chance infime de rencontrer un autre joueur de No Man’s Sky. Le seul moyen de voir qu’un autre joueur est passé avant nous, c’est à travers ses découvertes sur les autres planètes.

J’arrive pour la première fois dans le jeu dans une station spatiale. Comment vous dire, je m’attendais à voir d’autres personnes, rien de ce côté-là. À part un être d’une autre espèce qui me donne ma toute première amélioration pour le multi-outil. Puis je revends quelques ressources pour avoir des unités. Une fois ma petite affaire faite, je reçois un message me disant d’aller sur une autre planète. Je me précipite alors vers mon vaisseau et quitte la station spatiale. Et ainsi, retourne à l’aventure, et à la découverte d’autres planètes.

MAN

NO MAN’S SKY EST-Il À LA HAUTEUR DE NOS ATTENTES

Après plusieurs heures de jeu, voici mon ressenti. No Man’s Sky m’a largement plu pour son côté exploration spatiale. Mais aussi, avec un monde sans limite l’un des points forts du jeu (ce n’est que mon avis). Des milliards de planètes sont à découvrir, sans compter les stations Atlas. Le jeu offre un choix abondant de planètes, on a donc de quoi nous occuper pendant plusieurs heures de jeu. La possibilité de pouvoir rencontrer un autre joueur que vous est infime. Celui-ci sera d’ailleurs comme vous, à la recherche de ressources pour réussir son but et arriver au centre de l’univers, sans croiser d’autres joueurs. D’où le côté gigantesque de No Man’s Sky, ou l’expression “chercher une aiguille dans une botte de fain” prend tout son sens.

Mais ce joli et intéressant côté du jeu ne nous fait pas oublier malheureusement le côté répétitif du gameplay. Et cela peut nous lasser du jeu au bout de quelques heures. Mais heureusement, nous avons encore beaucoup d’autres planètes avec leurs créatures, faunes et ressources à découvrir. Et peut-être arriver à voir un jour, un autre joueur, l’espoir fait vivre non !? À voir maintenant si la firme hello Games, fournira No Man’s Sky en contenu (DLC ou mise à jour). Mais bien sûr du contenu intéressant pour garder les joueurs à poursuivre leur quête pour trouver le centre de l’univers sans trop qu’ils se lassent.

MAN'S

MON AVIS SUR NO MAN’S SKY

Alors pour moi l’objectif d’Hello Games est atteint. Quand ils nous disent que le jeu est fait pour le long terme (avec toutes ces planètes à découvrir). Même si on peut trouver des planètes jolies et agréables à contempler. Malheureusement d’autres planètes restent plus banales et rend ce parcourt sans aucun intérêt, mis à part pour leurs ressources. Même si au fil du temps NMS peut lasser des joueurs plus vite que d’autres, ce jeu est avant tout un jeu avec un univers bien à lui. Son côté apaisant, et son univers calme, fond de lui un jeu unique. Nous pouvons jouer à un jeu tout en se détendant, et se laisser bercer par le vide incommensurable de l’espace. À savoir, que nous le parcourons à bord de notre seul compagnon, notre vaisseau spatial.

Mais en ce qui concerne la technique du jeu, là beaucoup moins plaisant. Entre les clippings (une méthode utilisée dans le monde des jeux vidéo qui consiste à ne pas afficher les objets ou éléments de l’environnement qui ne sont pas dans le champ de vision du joueur) que ce soit sur les planètes lors de leur exploration, ou même dans l’espace. Et un manque de profondeur lors des combats avec notre vaisseau spatial. Malgré un système de pilotage agréable et simple à prendre en main, les combats restent fades et sans vie.

Le petit hic que beaucoup de joueurs (du moins je pense) trouveront dommage, c’est le fait de ne pas pouvoir faire du rase-motte avec notre vaisseau quand nous explorons une planète. Mais le petit plus c’est effectivement le fait qu’il n’y ait pas de temps de chargement. Quand on quitte l’atmosphère pour aller dans l’espace pas de chargement. Et de même quand on rentre dans une station spatiale ou bâtiment, et même quand on rentre dans son vaisseau.

Mais je ne me fais pas de soucis pour No Man’s Sky, car je pense que ce jeu a encore de beaux jours devant lui. Je vous laisse ci-dessous la bande annonce du jeu.

Nous vous proposons aussi beaucoup d’autres articles que vous pourrez découvrir sur ZONE-ACTU dont les articles mis ci-dessous.
Si vous aimez le cinéma cet article est pour vous, venez le voir ICI !
Venez voir aussi mon dernier article ICI !
De plus, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook et Instagram !

Commentaire

je suis Nico , j'ai 29 ans , depuis tout petit, j'ai toujours été attiré par les jeux vidéo et tout ce qui s'en rapprochait. j'ai commencé à jouer sur la console SEGA master system avec pour premier jeu SONIC !Et depuis je suis un grand fervent du monde des jeux vidéos.

Insolite

iOS 11 : Impossible de désactiver le WiFi et le Bluetooth ?

Publié, il y a

, le

Par

iPhone Apple iOS

Mardi 19 Septembre, Apple a sorti iOS 11, la nouvelle version du système d’exploitation iPhone/iPad. Quelques nouveautés dont une refonte du centre de contrôle. Depuis la mise à jour, il est impossible de désactiver réellement le WiFi & le Bluetooth à partir de ce menu.

Pendant qu’un australien attendait 11 jours son iPhone 8 alors qu’il n’en voulait pasApple a sorti la version publique d’iOS 11. Cette dernière amène avec elle toutes sortes de nouveautés, dont un centre de contrôle revu de A à Z. Un nouveau style, de nouvelles options, et même une possibilité de le personnaliser légèrement. Mais avec ces nouveaux changements, même si les boutons WiFi/Bluetooth apparaissent toujours comme avant, vous ne pourrez plus désactiver ces derniers. Vous pourrez uniquement les déconnecter.

 iOS11

Le nouveau centre de contrôle d’iOS 11.

Pouvons-nous espérer un correctif dans une prochaine mise à jour ?

Maintenant, le seul moyen de désactiver réellement le WiFi et le Bluetooth afin que les puces correspondantes ne soient plus alimentées inutilement, est d’aller dans les réglages de l’iPhone. Pouvons-nous espérer un correctif pour une future mise à jour ? C’est peu probable car ce n’est pas une erreur d’Apple. C’est une initiative de leur part car les logos WiFi/Bluetooth ont maintenant 3 formes dans le centre de contrôle. Quand ce dernier est désactivé (logo grisé et barré quand on le désactive depuis les réglages), déconnecté (logo simplement grisé), et connecté (logo bleu). Malheureusement, Apple risque de laisser ce fonctionnement. Maintenant pour économiser de la batterie, n’oubliez pas de désactiver le WiFi et le Bluetooth via les réglages quand vous ne les utilisez pas !

Commentaire

Voir plus

Anime

Card Captor Sakura : une nouvelle série pour janvier 2018 !

Publié, il y a

, le

Par

Card Captor Sakura

Bonne nouvelle pour tous les fans de la chasseuse de carte. Nous connaissons enfin la date de diffusion de la série animée. La hype est déjà au rendez-vous !

Annoncé en novembre dernier et après de nombreuses rumeurs et spéculations, la série Card Captor Sakura fera officiellement son retour. Je suis certaine que beaucoup d’entre vous ont suivi cette série qui a commencé dans le début des années 2000 sous le titre « Sakura, Chasseuse de cartes ». En effet sur le site officiel du projet, on découvre que la série très attendue débutera sa diffusion le 7 janvier 2018 à la télévision japonaise. Et comme nous aimons être gâté, la NHK a répandu un visuel officiel pour les plus nostalgiques.

Card Captor Sakura

Mais c’est quoi Card Captor Sakura ?

C’est l’histoire d’une collégienne se nommant Sakura Kinomoto. Un jour, elle est attirée par un bruit dans la bibliothèque de son père. En cherchant l’origine du bruit, elle tombe sur un mystérieux livre : Le Livre de Clow, qu’elle ouvre sans le vouloir. C’est alors que s’échappe toutes les Cartes de Clow qui étaient dans le livre. Sakura gardera uniquement une seule carte : la carte du vent. Etant donné qu’elle a réussi à ouvrir le livre, elle découvre qu’elle possède des pouvoirs spéciaux et que sa nouvelle responsabilité est de récupérer les cartes dispersées. C’est alors que Sakura devient la « Chasseuse de Cartes ». Il faut également savoir que la série animée en 3 saisons possède 70 épisodes.

Le nouvel anime Card Captor Sakura – Clear Card Arc va donc adapter l’arc Clear Card et le scénario se déroulera après les événements de Card Captor Sakura. Cette nouvelle série est donc une suite directe à l’histoire originale. Par ailleurs, cet anime est produit à l’occasion des 20 ans de la série. D’ailleurs, si vous êtes accro aux animes, je vous invite à visionner la preview de l’épisode 108 de Dragon Ball Super !

Card Captor Sakura

Card Captor SakuraCard Captor Sakura Card Captor Sakura Card Captor Sakura Card Captor Sakura

Le casting et le staff ont été dévoilés !

Au niveau de la réalisation, nous allons retrouver Morio Asaka qui s’était occupé de la première série TV. Card Captor Sakura sera d’ailleurs toujours produite par le studio Madhouse. Concernant le casting, nous allons donc retrouver :

  • Sakura Tange dans le rôle de Sakura Kinomoto
  • Aya Hisakawa dans le rôle de Keroberos
  • Junko Iwao dans le rôle de Tomoyo Daidōji
  • Motoko Kumai dans le rôle de Shaolan Li
  • Megumi Ogata dans le rôle de Yukito Tsukishiro
  • Tomokazu Seki dans le rôle de Tôya Kinomoto

Retrouvez la première vidéo promotionnelle dévoilée au printemps dernier !

Sources & crédits

Commentaire

Voir plus

Insolite

iPhone 8 : Un australien fait la queue pendant 11 jours mais n’en veut pas

Publié, il y a

, le

Par

L’iPhone 8 est sorti il y a quelques jours et un jeune Australien de 20 ans a attendu 11 jours devant l’Apple Store pour être le premier à l’avoir alors qu’il n’en voulait pas…

Alors que Twitter perdait la tête devant les seins de Mario, d’autre comme Mazen Kourouche font également parler d’eux. En effet, ce jeune Youtuber Australien a décidé d’attendre 11 jours devant l’Apple Store de Sidney afin de se procurer l’iPhone 8 en premier. Chaque année, des centaines de milliers de fans de la marque à la pomme veulent être les premiers a posséder le nouvel iPhone. Et tandis que certains le pré-commandent ou l’achètent en ligne, Mazen lui a décidé de s’installer pendant 11 jours devant l’Apple Store. Une expérience folle qu’il a partagé sur sa chaîne Youtube.

iphone 8

Tandis que les américains continuent de nous surprendre comme cette joggeuse qui fait tout le temps caca dans la rue, les australiens aussi s’y mettent. En effet, le premier possesseur de l’iPhone 8 est un jeune Australien de 20 ans. Accompagné d’une chaise et de quelques affaires, il a attendu pendant 11 jours devant l’Apple Store. Une expérience qui aurait pu avoir du sens si ce dernier était un apple addict. Cependant, il n’en est rien puisqu’il confie a des journalistes qu’il ne compte pas utiliser ce nouvel iPhone mais bel et bien garder celui qu’il possède déjà.

“Je ne vais pas me servir du nouvel iPhone, j’aime trop mon 7 plus pour ça. Je vais sans doute le donner à ma mère. Mais elle risque de ne pas faire la différence entre le sien et celui-là. Elle va me dire qu’elle n’en veut pas puis elle va finir par l’utiliser pour envoyer ses textos.”

Un coup de pub pour sa chaîne Youtube ?

À ce jour, Mazen Kourouche ne possède environ que 2 300 abonnés sur sa chaîne Youtube. Cependant, il certifie avoir fait cette expérience pour ses abonnés.

“Sincèrement, j’ai tout de suite regretté d’avoir voulu faire ça. Puis je me suis assis devant l’Apple Store et je me suis dit qu’il fallait que le fasse pour mes disciples sur YouTube”

Une explication peu logique au vue de la taille de sa communauté. Cependant, il se pourrait que cette expérience soit voulue de sa part comme un coup de pub. En effet, il portait un t-shirt au nom de sa chaîne Youtube lorsqu’il a reçu son iPhone 8. De plus, il savait sans doute que des journalistes allaient l’interroger puisqu’il s’agit d’un grand événement.

Le futur premier possesseur de l’iPhone X ?

Le jeune Australien a dépensé plus de 2000 dollars pour se procurer le nouvel iPhone en 2 exemplaires. Mais ce n’est pas tout puisqu’il compte également acheter le prochain iPhone (X) dès sa sortie.

Réussira t-il une nouvelle fois a être le premier possesseur au monde du prochain iPhone ? Retrouvez nous vite pour le savoir.

Commentaire

Voir plus

Tendance