Connect with us
Cine Serie

Pourquoi Cars 3 est plus qu’une suite ?

Publié, il y a

, le

Cars, Cars film, Cars 3, Cars 3 film, Cars 3 critique, Cars 3 review

La mythique série d’animation de Disney Pixar revient avec son troisième opus. Six ans après le second, et plus de onze ans après le premier, la série revient en cet été 2017 avec une seule conviction : tout rafler.

Elle fait partie de ces séries indémodables, qui resteront à jamais graver dans la mémoire du public. S’il ne fallait choisir que quelques sagas d’animation de ce 21ème siècle, Cars en ferait indéniablement partie. Mais les suites sont rarement de qualité supérieure ou équivalente au film d’origine, et cela a pu détruire certaines licences. Certains avaient même trouvé décevant Cars 2, qui avait finalement obtenu un pâle 3,4/5, tranchant radicalement avec le 4/5 du premier opus. Le tout premier film était une histoire presque idyllique, simpliste mais tellement envoûtante de par son environnement. Le second était dans un esprit plus futuriste, à la limite d’un film d’espionnage cartoonesque. Alors, qu’en est-t-il de ce 3ème opus, attendu au tournant ? Cars 3 est cet été en concurrence indirecte avec Moi, Moche et Méchant 3.

Cars, Cars film, Cars 3, Cars 3 film, Cars 3 critique, Cars 3 review

Un scénario qui colle avec l’actualité

Cars 3 est une réussite. Dans tout ce que le film entreprend, il est bon. Ce n’est peut-être pas un chef d’oeuvre certes, mais il n’est pas attendu comme tel. Certains parlent ici de fan service, d’un film vitrine pour écouler des produits dérivés, mais cela est faux. Cars 3 est un bon film d’animation. D’abord dans son idée de base, faire chuter une légende mondiale par une voiture hybride ultra-moderne. Bien sûr, les rebondissements ne sont pas titanesques, mais peu importe le film fonctionne. Les thèmes abordés sont eux aussi assez nouveau dans la série ; le dépassement de soi, lutter contre les nouvelles technologies, accepter la défaite, savoir passer le flambeau… Cet opus ne sera pas forcément le préféré des enfants en bas-âge, mais justement, là est toute la subtilité de Cars 3.

Un film plus mature

Cars est une licence lancée au cinéma il y a 11 ans de cela. Si vous avez vu le film en ayant 6, 11 ou 15 ans, votre vision de la vie et des films a inévitablement évoluée. Cars est une saga qui évolue avec son public. Au même titre que Harry Potter vieillit au fil des épisodes, Flash vieillit, et le film devient beaucoup plus mature. Dans le second film, les thèmes du passage de flambeau, de la relégation au second plan pour les légendes d’hier étaient déjà abordés.

Le public cible a donc grandi, et cela explique que Cars 3, tout en étant accessible au plus jeune public, prend tout son sens auprès d’un public bien plus mature. Certains codes ou symboles sont simplement inaccessibles pour un jeune public, donnant une vraie profondeur au film.

Cars, Cars film, Cars 3, Cars 3 film, Cars 3 critique, Cars 3 review

Des codes et symboles forts

Là où Cars 3 est vraiment bon, c’est qu’il s’assume dans absolument toutes ses décisions. Rien que dans la bande-annonce on l’aperçoit, Flash McQueen doit accepter d’avoir vieilli et doit vivre avec. Pas de spoil ici, mais la fin est tout à fait inattendue et apporte une toute autre dimension au film, et au très probable Cars 4. L’apparition de Cruz Ramirez, doublée par Alice Pol, est une bonne chose pour la série. Sous ses airs de personnage agaçant et détestable, à la Dobby ou Jar Jar Binks, elle prend une assurance assez époustouflante pour devenir sans aucun doute le prochain personnage fort de la série. C’est cela qui est fort dans Cars.

Ceux qui ont grandi avec Flash McQueen vont devoir accepter de le voir peut-être moins mis en avant, tout en étant toujours présent, et le nouveau -jeune- public découvrira le nouveau grand personnage que deviendra peut-être Cruz Ramirez. À noter qu’il est assez plaisant de voir deux personnages féminins importants, Sally et Cruz, être de plus en plus présent dans la série.

Un accueil étonnant pour ce Cars 3

Pourtant, le film est très loin de faire l’unanimité. Toujours sur Allociné, le film obtient une note de 2,8/5 par la presse, mais une note de 4/5 pour le public. Pour information, le premier opus avait récolté par le public un 3,7/5 et Cars 2 un 3,4/5. C’est l’exemple parfait qui prouve que la saga a évolué avec son temps et son public, pour donner quelque chose de très abouti. Néanmoins, la note de la presse peut se comprendre. Cars 3, isolé tout seul et jugé comme un film à part entière, est un bon film d’animation, sans forcément être génial. Il peut même être critiqué pour quelques faiblesses d’écriture. Mais c’est ici que selon moi, certains médias se trompent. Prendre Cars 3 comme un film isolé est une aberration. Ce qui fait sa puissance est justement tout le background qui avait été développé dans les deux premiers long-métrages.

Cars, Cars film, Cars 3, Cars 3 film, Cars 3 critique, Cars 3 review

Un nouvel élan pour Cars

Après 11 ans d’existence, et seulement 3 films, Cars vient de tourner une page dans son histoire. Ce film est véritablement un tournant incontestable pour le reste de Cars, puisque vu la fin, il est très probable qu’au moins deux autres suites apparaîtront dans les années à venir. C’est aussi un risque commercial que de reléguer sa tête d’affiche à un rang peut-être inférieur. Pourtant, c’est selon moi aussi ce qui fonctionne à merveille dans Cars 3.

Sources & crédits

Click to comment

tendance