Après deux jours bouillonnants, la première édition d'IndieCade Europe ferme ses portes sous les acclamations d'un public venu fêter le jeu indépendant.

En entrant dans le CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers), le silence est majestueux tant l'histoire émanant des lieux est grande. Considéré comme un des berceaux les plus prestigieux de l'enseignement, le jeu indépendant ne pouvait pas espérer meilleur endroit afin de partager leur passion avec le public français. Du 18 au 19 novembre 2016, à l'occasion de l'IndieCade, plus d'une centaine de professionnels venus du monde entier a fait le déplacement pour le plus grand plaisir des amateurs. À l'intérieur de l'édifice, près de 80 jeux ont envahi les salles d'exposition et les amphithéâtres pour faire la part belle à l'amusement et à la création.

IndieCade - Les lauréats 2016 dévoilés
Loin des tumultes de la Paris Games Week ou encore de l'E3, IndieCade a fait son premier saut dans l'hexagone avec une pudeur presque inhabituelle pour le milieu.

Ici, pas d'hôtesses ni de pom-pom girls, mais des étudiants qui ont prêté main forte aux organisateurs et qui ajustaient leurs discours avant l'ouverture des portes. Une fois dans le bain, certains semblent se détendre et se prennent au jeu avec une appréhension des plus respectables. Il faut le dire, plus que des professionnels, l'endroit était empli de passionnés quelque peu anxieux d'exposer le fruit du travail de toute une vie. D'ailleurs, les invités vous le diront : "Entre le jeu que l'on rêve et celui que l'on réalise, il y a un véritable fossé" (Michel Ancel), alors l'humilité était forcément de vigueur dans l'enceinte des murs parisiens.  Michel Ancel, Matt Nava ou encore Luke Crane, tous ont partagé leur point de vue sur leur expérience personnelle et sur l'avenir de l'industrie.

IndieCade - Les lauréats 2016 dévoilés

Du Cameroun en passant par Abu Dhabi ou encore la Suède, le marché indépendant n'a pas eu à rougir une seule seconde. Durant les conférences, ateliers ou sur les stands de test, la diversité était au rendez-vous dans une atmosphère des plus intimistes. Dans les couloirs, visiteurs et développeurs débattaient en toute détente et certains visiteurs se prêtaient au jeu de la review à chaud sous le regard attentif des professionnels. Puis samedi soir arrive, et la tension monte d'un cran. Chacun se chahute poliment devant l'amphithéâtre Abbé Grégoire car les places dans les gradins sont précieuses. Pendant ce temps, d'autres, plus discrets dans la foule, se font du coude comme pour se souhaiter bonne chance. 7h30 passé, la cérémonie commence.

IndieCade - Les lauréats 2016 dévoilés

A l'issu des votes, quatre titres se démarquent avec brio :

Parmi la line-up représentée, beaucoup d'autres ont attiré notre attention comme Aer, Memories of Old (Forgotten Key), Lieve Oma de Florian Veltman ou encore Jank'N'Pon réalisé par de talentueux étudiants de l'ECV Bordeaux

Pour ceux d'entre vous qui ont raté l’événement, tout n'est pas perdu ! Certains titres sont mis à disposition en téléchargement, et libre à vous d'aller consulter l'ensemble des nominés de cette année 2016 sur le site officiel.

En somme, une première édition enrichissante et des fondations bel et bien posées. Rendez-vous l'an prochain pour une toute nouvelle aventure.