Connect with us
Accueil > Jeux Video > For Honor

For Honor : vous serez puni si vous quittez la partie

Publié, il y a

, le

For honor

Ubisoft va mettre en place un système de pénalités si vous quittez une partie matchmaking dans For Honor.

Un patch note de For Honor a été publié sur reddit hier. Celui-ci concerne une mise à jour publiée aujourd’hui jeudi 1er juin. Il annonce une modification de certains héros (Centurion, Shinobi, Kensei et Peacekeeper) ainsi que la correction de bugs mineurs. Mais surtout, un système de pénalité sera mis en place sur For Honor pour punir les joueurs quittant la partie en cours. Le joueur recevra un message d’avertissement concernant la pénalité avant de quitter le match, si le joueur quitte tout de même (via le menu du jeu ou Alt + F4), il recevra une pénalité de matchmaking de 10 minutes. Cette pénalité sera également appliquée à tous les membres du groupe si leur chef part. Il y aura une fenêtre de “grâce” de 30 secondes au début de la partie pour prendre en compte des problèmes de matchmaking ou de connexion. Cette mise à jour ne concerne que la version PC, mais les consoles la recevront plus tard la semaine prochaine. Entre Pokémon Go, Destiny 2 et For Honor : mieux vaut se tenir à carreau en ce moment…

For honor

Les développeurs ont également ajouté un petit commentaire sur ce système:

“We are now able to activate the Quit Penalty feature during matches. When activated, players leaving the session will receive a penalty. This will reduce the amount of Rage Quitting during matches and improve the overall quality of match experience. The feature is included in this TU but will only be activated at a later date.”

Traduction: Nous pouvons maintenant activer la fonction Quit Penalty pendant les matchs. Une fois celle-ci activée, les joueurs qui quittent la session recevront une pénalité. Cela réduira la quantité d’abandon pendant les matchs et améliorera la qualité globale de l’expérience. La fonctionnalité est incluse dans cette mise à jour, mais ne sera activée qu’à une date ultérieure.

Sources & crédits