Connect with us

Titanfall 2 : le test complet

Publié, il y a

, le

Annoncé à la Gamescom, Titanfall 2 était l’attraction du week-end. Il était jouable durant tout le week-end. Pendant la Pre Alpha TechTest nous en avons profité pour y jouer et se faire notre propre avis. Voici le premier bilan de Titanfall 2.

Cqayp-KWIAEg5L4

Lorsque de cette Gamescom 2016, beaucoup d’informations concernant Titanfall 2 ont été dévoilées. Il y a eu par exemple les dates des tests ou encore tout ce qu’il faut savoir sur le jeu.

Nous téléchargeons les 15 Go de ce Titanfall 2 et nous décidions de lancer le jeu. Tout d’abord, nous sommes accueillis par une cinématique nous remerciant d’avoir téléchargé cette Pré-Alpha Tech Test. Nous arrivons ensuite sur la page d’accueil du jeu. Dans la Pré Alpha, nous pouvons soit nous entraîner ou aller directement au combat. Le choix n’est pas difficile ! Une fois notre sensibilité augmentée, nous pouvons commencer à jouer à Titanfall 2.

Notre personnage :

Cqaz2Q2WYAASsJ3

Dans un premier temps, nous devons faire en sorte d’avoir le meilleur personnage. 5 classes sont disponibles dans cette Alpha :

  • On reste dans les classiques avec la classe assaut,
  • Mitraillette,
  • Sniper,
  • Fusils à pompe.

De plus, nous pouvons également équiper notre personnage des différents accessoires et le choix est directe … Le grappin ! C’est l’une des grosses nouveautés du jeu, avec ce dernier, vous pouvez à la fois vous échapper des situations délicates mais aussi attraper un ennemi pour lui assigner un joli coup de poing. Vous pouvez également monter sur les titans ennemis pour leur enlever l’une de leurs batteries. Bref, pleins de possibilités avec ce grappin.

A la place du grappin vous pouvez choisir le détecteur de mouvement, un radar s’activant 3 fois permettant de voir la position de l’ennemi.

Notre Titan :

Cqaz1ROW8AAwPoF

Notre titan n’a pas grand chose pour le moment. Vous pouvez l’équiper de différents lasers, lance grenades … Il possède un ” Ulti”, nous appelons un ” Ulti”, des capacités très puissantes. Votre titan en possède une et pourra l’activer via la touche bas de votre manette (PS4). Celui se charge au fur et à mesure que vous faites des kills avec votre titan. Il possède également une protection qui permet de renvoyer les tirs ennemis, fort pratique lorsque 2 titans nous pourchassent.

Et enfin il possède des mines qui permettent de créer une barrière. Si l’un des ennemis la franchie, il explose tout simplement.

L’accueil du Multijoueur :

Cqax815XEAAq2HU

Le multijoueur est très classique. Celui-ci possède 4 onglets :

  • Jeu,
  • Personnalisé,
  • Réseaux,
  • Options.

Dans l’onglet jeu, vous accédez directement au mode de jeu que vous voulez faire. Dans cette Alpha, seul 3 modes étaient disponibles:

  • Domination,
  • Titan vs Titan et,
  • Bounty.

Domination reste le mode le plus classique et dans celui-ci vous devez capturer 3 zones différentes A,B et C.
Dans Bounty, vous devez ramener de l’argent dans une banque et enfin Titan VS Titan, comme son nom l’indique, c’est un véritable carnage.

Enfin, dans l’onglet Customize, vous modifiez votre personnage ainsi que votre titan (Voir plus haut). Dans l’onglet Network rien de particulier, vous voyez le réseau en cours. Enfin, vous aurez aussi les paramètres pour régler votre écran ou encore votre sensibilité.

Bounty mode :

C’est le mode le plus joué pour le moment. Dans ce dernier, vous devez rapporter de l’argent à votre banque. Des vaisseaux débarquent et votre objectif est de faire le maximum de kill, certains IA rapporte 10 $ et d’autres 20 $. Cela se passe par “vague”. A la deuxième vague vous voyez débarquez des Titans rapportant 200 $. Votre but est de tuer les titans pour vous faire un maximum d’argent. La 3 ème vague réunie le tout : Titan + personnages à pied.
La partie dure 15 min et elle prend fin lorsque la première équipe atteint les 6000 points ou lorsque le temps est écoulé.

Cqa0SFaWcAAgsw2

Sur cette image, le temps est malheureusement écoulé et le score des 6000 pts n’est pas atteint. Vous voyez ci-dessous que l’argent mis dans la banque se situe aux 2 extrémités de la carte, à l’endroit ou on atterri. Comme lors du précédent Titanfall, lorsque vous avez terminé la partie, les perdants peuvent essayer de s’enfuir via un vaisseau qu’il faut intercepter et détruire lorsque vous avez gagné la partie.

CqayAs8XYAA-N_B

Ici, voici une image où nous avons réussi à nous enfuir, dans le vaisseau, lors de la fin de la partie. Nous voyons que nous avons réussi grâce au “Evacuation Complete”, les ennemis n’ont donc pas réussi à détruire le vaisseau.

Cqay80uWEAU30Rd

L’un des moments forts de ce Titanfall 2 est le saut dans le vide. Au début de votre partie vous êtes dans un vaisseau avant d’être sur la carte. Ainsi, vous sautez de ce vaisseau et la vue est juste incroyable. Ceci est un gros point pour ce jeu. Cela prouve ici que le jeu est très bien graphiquement.

Gameplay :

Il est l’heure de parler du gameplay de ce Titanfall 2. Votre personnage est très mobile et si vous le décidez, celui-ci peut sauter vraiment partout et partir dans tous les sens. Nous prenons très vite nos marques dans ce jeu. Ill est fluide pour une Alpha Test.

Avec une vue à la première personne, nous sommes immergés dans ce jeu. Un gameplay réussi qui intègre parfaitement à la fois la verticalité déjà connu de Titanfall mais aussi le moment de calme lorsque vous décidez de ne pas utiliser cette verticalité.

Voici des screenshots de ce Titanfall 2 :

Cqax_mHWYAAMO-y Cqax-LSWAAAfLYK Cqay7G4XYAEnVzl Cqay80uWEAU30Rd Cqay91YXEAArSCV CqaylVKWYAEM2e6 CqaynahWAAAG4EQ Cqaz4IxXEAEya6-

En somme, nous attendons beaucoup de ce Titanfall 2 qui promet. Vivement le week-end prochain pour pouvoir de nouveau y jouer et découvrir 1 nouveau mode. Mais également découvrir d’autres choses.

Commentaire

Je suis Thomas et rédacteur pour Zone Actu dans la branche Gaming. Joueur hardcore sur la PS4 et depuis peu le PC, je m'intéresse à de nombreux jeux. Les grosses licences je les attends tout le temps !

esport

Rocket League : le PSG eSports fait son entrée dans l’arène !

Publié, il y a

, le

Par

rocket league psyonix psg esports sport électronique

Après FIFA et League of Legends, le PSG eSports fait le choix de se tourner vers un nouveau jeu esportif en annonçant son arrivée sur un hit à fort potentiel médiatique : Rocket League.

En octobre 2016, le PSG eSports rejoignait le milieu très controversé du sport électronique. La section du mythique club de football a d’abord fait ses débuts sur FIFA. En association avec le groupe Webedia elle s’est orientée par la suite vers League of Legends. A ces deux disciplines sur lesquelles est déjà présent le PSG eSports, s’ajoute aujourd’hui un jeu au potentiel médiatique monstrueux : Rocket League. Plus de 34 millions de joueurs à travers la planète, autant dire que ce n’est pas rien ! Une arrivée sur le hit de Psyonix qui se traduit donc par le recrutement de trois joueurs de talent que sont Victor “Ferra” Francal, Dan “Bluey” Bluett et Thibault “Chausette” Grzesiak.

Le PSG eSports débarque sur Rocket League en recrutant un trio fort talentueux

La nouvelle s’est récemment faite savoir par le biais du compte Twitter du PSG eSports. Celui-ci spécifie que le trio franco-britannique venait de rejoindre ses rangs. Un choix notamment justifié par la qualification de l’équipe pour les Rocket League Championship Series saison 4 en Europe. Elle est en effet l’une des plus prometteuses à l’heure actuelle sur le circuit européen. L’objectif étant bien évidemment de se faire une place dans le gratin mondial. Ceci tout en contribuant au développement de l’eSport sur Rocket League. Chose dont ne doute pas Victor “Ferra” Francal qui déclare que « l’arrivée du Paris Saint-Germain eSports va accroître l’intérêt des gens pour le jeu et sa scène compétitive". A voir à présent si le club parisien brillera de mille feux ou non en compagnie de Ferra, Bluey et Chausette.

Sources & crédits

Commentaire

Voir plus

Jeux Video

Pokémon Go : propose ton pokéstop à Niantic via Ingress

Publié, il y a

, le

Par

Pokémon Go Ingress

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, les pokéstops de Pokémon Go sont situés aux mêmes endroits que les portails d’un autre jeu de Niantic. Il s’agit en effet de Ingress. Et ce jeu propose en ce moment même un event vous permettant de suggérer l’emplacement d’un nouveau portail.

Pokémon Go semble dans la tourmente après les raids de Mewtwo loin d’être concluants. En attendant qu’ils reviennent et soient améliorés, il vous est possible de suggérer un nouvel emplacement pour un pokéstop. Pourquoi pas sur la façade de la maison en face de votre chambre par exemple? Vous l’aurez compris, Niantic a relancé les demandes pour de nouveaux portails sur Ingress. Une bonne occasion de vous faciliter la vie sur Pokémon Go. Attention toutefois, vous vous doutez bien que Niantic n’acceptera pas toutes les suggestions. Celles-ci doivent en effet respecter les critères de validation des nouveaux portails. L’autre condition, c’est qu’il faut être de niveau 12 sur Ingress pour avoir le droit de suggérer un portail. La suggestion des portails n’est accessible qu’en jeu et le niveau 112est très long à atteindre. L’objectif étant de limiter les abus par les joueurs de Pokémon Go.

Pokéstop Ingress Pokémon Go

Cette fonctionnalité n’est donc accessible qu’à une partie des joueurs des deux applications.

Pokémon Go subit actuellement de gros problèmes de serveursC’est donc l’occasion de vous lancer dans l’autre appli de Niantic qu’est Ingress. Le jeu propose un gameplay différent. Mais il a également pour but de vous faire sortir afin que vous exploriez votre ville. Ingress est en ligne depuis novembre 2012 sur android et juillet 2014 sur iOS. Le jeu oblige donc les joueurs à se déplacer dans le monde réel pour agir sur celui du jeu. Ils doivent s’approcher à quelques mètres des éléments (portails) pour pouvoir interagir avec eux. Ce système ayant été réutilisé pour Pokémon Go avec les pokéstops. Niantic a également réutilisé les emplacements des portails d’Ingress pour placer ceux de Pokémon Go.

Commentaire

Voir plus

Jeux Video

Xbox One X : une démonstration prévue avant son lancement ?

Publié, il y a

, le

Par

Xbox One X précommande

La Xbox One X permettra de faire tourner des jeux en 4K à 60 FPS. Le rendu graphique s’annonce dingue, y compris sur les téléviseurs non compatibles 4K. Microsoft prévoyant de le démontrer très bientôt.

A compter du 7 novembre 2017, la nouvelle console surpuissante de Microsoft, la Xbox One X, verra le jour. Tous les gamers voudront s’approprier celle qui est déjà en rupture de stock. Un futur monstre en puissance se profile à l’horizon et celui-ci fera sans mal tourner des jeux en 4K à 60 FPS. Et même si le téléviseur n’est pas compatible avec cette technologie, le rendu graphique proposé par la Xbox One X en 1080p promet d’être fou. Microsoft a annoncé justement, par le biais d’Aaron Greenberg, qu’une démonstration sera faite. Celle-ci aura lieu avant que la console ne voit le jour afin que le public ait une vision précise de la chose.

xbox one x microsoft console jeux vidéo

La Xbox One X offrira un rendu visuel dingue, même sans téléviseur 4K

La firme de Redmond l’a ouvertement fait savoir à la suite d’un échange survenu avec un fan sur Twitter. Celui-ci a demandé à Microsoft si une démonstration serait faite. Le but est d’établir une différence entre la 1080p du “super échantillonnage” et un rendu en 1080p classique. Aaron Greenberg lui alors répondu et a annoncé que ce genre d’élément serai montré à la communauté en amont du lancement officiel. La Xbox One X étant prévue pour le 7 novembre prochain. Nous verrons alors à ce moment si le géant américain tient toutes ses promesses. Lui qui a en effet ouvertement annoncé que les détenteurs de TV non-4K auraient quand même droit à une qualité démentielle. Il nous tarde d’assister à cette démonstration pour être 100% fixés sur le sujet.

Sources & crédits

Commentaire

Voir plus

Tendance