Connect with us

esport

Rocket League Psyonix Investit dans l’eSport !

Publié, il y a

, le

PSYONIX INVESTIT 2,5 MILLIONS DE DOLLARS DANS L’eSPORT POUR LE JEU ROCKET LEAGUE !

Prenant de plus en plus de place dans les plans de certains développeurs, l’eSport ne se limite plus à certains jeux vidéo… Comme League of Legends, Counter-Strike et beaucoup d’autres encore. Entre les jeux vidéo sur téléphones mobiles ou certains jeux triple A tels que Rainbow Six Siege et bien d’autres. Et à l’heure d’aujourd’hui, ils sont donc bien nombreux à vouloir une part du gâteau, dont le développeur de jeux vidéo Psyonix, le papa entre autres, de Rocket League. Et si vous ne connaissez pas Psyonix, voici pour vous, un peu plus d’informations sur la firme. Psyonix est un grand et célèbre développeur Américain dans le monde du jeux vidéo.

Rocket League

Le studio est quant à lui, basé à San Diego, en Californie. La société, détentrice de Rocket League, a été créée en 2000 par Dave Hagewood, après avoir développé Internet et des logiciels multimédia sous les Machines du nom de WebSite. Son premier projet de jeu vidéo était Proteus.

1 million d’euros gagné grace à des clés !

Le studio américain vient en effet d’annoncer ses plans de l’eSport pour 2017. Avec un cashprize plutôt rondelet qui sera réparti sur les différentes compétitions prévues du jeu Rocket League. Celui-ci provient en grande partie de l’achat des précieuses clés. Celles-ci permettent, en effet, d’ouvrir des coffres contenant des cosmétiques et atteint plus d’un million d’euros. La firme est également assez fière de dévoiler que 1,5 millions supplémentaires seront investis pour développer le jeu compétitif autour de Rocket League.

Rocket League

Avec cette participation financière supplémentaire, la firme compte ainsi proposer des outils visant à faciliter la compétition sur le titre. Nous devrions donc ainsi, avoir le droit à de nouveaux tournois, programmes et même voir un hub eSport sur le site officiel de Rocket League. Le jeu vidéo Rocket League et actuellement disponible sur les supports suivant, PC, Playstation 4 et Xbox One, depuis 2015.

Rocket League

Et vous, quel est votre avis sur cette actualité ?

 

Commentaire

je suis Nico , j'ai 29 ans , depuis tout petit, j'ai toujours été attiré par les jeux vidéo et tout ce qui s'en rapprochait. j'ai commencé à jouer sur la console SEGA master system avec pour premier jeu SONIC !Et depuis je suis un grand fervent du monde des jeux vidéos.

esport

CSGO: FaZe Clan en force à l’ESL One: New York 2017

Publié, il y a

, le

ESL One: New York 2017

Huit des meilleures équipes du monde s’affrontent à la “Big Apple” pour remporter la très belle somme de 125 000 $. Du 15 septembre à hier, les matchs de ce “Premier”, ESL One: New York 2017, ont fasciné les spectateurs du Brooklyn’s Barclays Center. Après de faibles résultats, FaZe Clan s’est enfin relancée.

Ce tournoi a commencé logiquement par les phases de groupe. Dans le groupe A, on trouve les brésiliens de SK Gaming et les américains de Cloud 9. Il y a aussi les ukrainiens de Natus Vincere et enfin nos français de la Team EnVyUs. Le groupe B est constitué par les européens de FaZe Clan et les nord-américains de la Team Liquid. De plus les dannois d’Astralis et les polonais de Virtus.pro sont présents. Nous allons parler du fabuleux parcours de FaZe. Cette équipe affronte pour commencer cette ESL One: New York 2017 la légende de VP. Sur Cache, le très bon Håvard “rain” Nygaard avec un KPR de 1.33 et ses coéquipiers s’imposent facilement. Le second match oppose cette team à l’énorme Astralis avec Inferno. Le scénario n’est guère différent avec une victoire rapide pour l’équipe du très performant Nikola “NiKo” Kovač et son ADR de 117.2. FaZe Clan est déjà qualifiée pour la suite de ce Premier avec deux combats impressionnants.

Faze Clan ESL One: New York 2017

FaZe Clan contre la Team Liquid: un duel de titans !

Place aux phases finales ! Pour la demi-finale, FaZe est opposé à C9 en BO3. La carte des anglophones est Mirage. Mais elle ne leur sourit pas vraiment (4-16). La carte des européens est Overpass. Elle fait preuve d’une énorme domination qui lui permet de participer à la grande finale (16-3). Ladislav “GuardiaN” Kovács est le meilleur de cette partie avec un Impact de 1.86. Ce dernier combat est très intéressant avec un match entre FaZe Clan qui propose un parcours sans faute et la Team Liquid qui monte en puissance ces derniers temps. C’est un duel en BO5 ! Liquid sélectionne Inferno et étrangement ces joueurs subissent une grosse domination (3-16). La map qui suit est Overpass, le combat est plus intense mais FaZe est quand même au dessus (16-14). La manche qui suit peut déjà être décisive et c’est le cas ! Mirage est une victoire de plus pour l’équipe au logo F rouge (16-4). Nikola ‘NiKo‘ Kovač est encore incroyable avec un Rating  de 1.74, il gagne aussi la médaille de cette ESL One: New York 2017. On déplorera par contre dans cette compétition une performance trop fragile de nV qui rentre à la maison avec deux défaites…

Sources & crédits

Commentaire

Voir plus

esport

CSGO: Les mousesports surprenants à l’ESG Tour Mykonos 2017

Publié, il y a

, le

CS:GO, Esport, 2017, mousesports, ESG

Après des phases de groupe sympathiques, l’ESG Tour Mykonos 2017 nous propose ses phases finales où quatre très bonnes équipes s’affrontent. 120 000 $ sont mis en jeu pour le grand gagnant. SK Gaming est la grande favorite de ce tournoi mais c’est sans compter sur mousesports plus qu’impressionnante.

Ces phases finales  de l’ESG Tour Mykonos 2017 débutent directement avec les demi-finales du fait du petit nombre d’équipes présentes à cause des autres événements en cours. Le premier match accueille la “légende” polonaise de Virtus.pro face à la talentueuse équipe européenne de mousesports. Le combat se joue logiquement en BO3. La team de mouz a choisi Cache. Son adversaire arrive tout de même à prendre l’avantage (14-16). La map qui suit est donc celle de VP, et l’équipe sélectionne Overpasss. L’équipe au logo de souris se rattrape étrangement avec trop de facilité (16-6). La manche décisive se déroule avec Train. Le très bon Tomáš “oskar” Šťastný avec son KPR de 1.00 et ses coéquipiers s’imposent (16-14) et se qualifient pour la grande finale. L’autre demi-finale est constituée du géant brésilien SK Gaming contre les américains de la Team Liquid. Ces derniers sélectionnent Inferno. Les sud-américains doivent s’incliner face à un rival beaucoup trop en forme (12-16). La carte qui suit est celle de SK Gaming, mais malheureusement pour elle c’est le même scénario (10-16). Une défaite qui l’élimine de la compétition presque “trop tôt”. Le jeune Jonathan “EliGE” Jablonowski est le plus performant de cette partie avec un Impact de 1.52.

CSGO ESG Tour Mykonos 2017

SK Gaming et Virtus.pro s’affrontent pour la troisième place !

Avant la grande finale, un duel de titan s’annonce. VP en opposition avec SK pour une troisième place ! Les deux équipes ne veulent pas être au pied du podium. Malgré tout, qu’elles finissent troisième ou quatrième, la somme rapportée à la maison sera .. Les européens prennent Train mais perde cette carte (9-16). La carte des lusophones est Cobblestone mais subit le même sort (7-16). La manche décisive se passe dans Inferno. Logiquement SK Gaming écrase son adversaire et “remporte” la troisième place de l’ESG Tour Mykonos 2017João “felps” Vasconcellos est le meilleur de ce match avec un ADR de 93.9.

La grande finale arrive enfin et oppose “bizarrement” la Team Liquid à mousesports. Elle se joue de plus en BO5 ! Cobblestone est choisie par moue et lui sourie (16-8). Liquid préfère Inferno et ça se voit (16-5). Son adversaire part sur Train et cela fonctionne (16-9). Mirage est donc la map de la team au logo de cheval qui la gagne non sans difficulté (16-13). Le BO5 est désormais à 2-2.

La manche sur Nuke est forcément décisive et cette carte est largement maîtrisée par mousesports qui s’offre son premier grand titre et la très belle somme de 120 000 $ ! Tomáš “oskar” Šťastný est le meillleur joueur de ce dernier combat avec un DPR de seulement 0.56. C’est aussi le meilleur joueur de la première édition de ce tournoi.

Commentaire

Voir plus

Tendance