Connect with us
Jeux Video

Rocket League atteint les 34 millions de joueurs et améliore son système de ban

Publié, il y a

, le

Rocket League atteint les 34 millions de joueurs et améliore son système de ban

Rocket League, a la fois jeu de voiture et jeu de foot atteint les 34 millions de joueurs (toute plateforme confondus) et se voit amélioré son système de bannissement.

Nous vous dévoilions précédemment les listes des voitures du jeu Forza Motorsport 7, nous allons donc aujourd’hui vous parler du jeu Rocket League. C’est le développeur Psyonix qui doit être heureux, attelé au suivi de leur création qui se trouve être en plein succès depuis sa sortie en 2015. Le studio nous donne donc une fois de plus de bonnes nouvelles concernant le jeu Rocket League. De plus, il nous fait part d’une nouvelle fonctionnalité par la même occasion. Cette nouveauté n’est autre que la lutte contre les mauvaises pratiques des joueurs dans le jeu. Et oui, les tricheurs, et les mauvais joueurs, ça existe… Pas très fair-play tout ça ! En tout cas le studio travaille d’arrache pied pour enfin régler ce problème, très récurrent dans le jeu Rocket League. D’autre part, celui-ci est disponible sur PS4, Xbox One ainsi que PC.

Rocket League atteint les 34 millions de joueurs et améliore son système de ban, PS4, Xbox One, PC

Rochet League, le jeu ayant plus de 34 millions de joueurs !

Tandis que Psyonix a investi dans l’Esport, c’est sur le blog officiel que le développeur américain nous apprend ainsi que le jeu Rocket League a dépassé les 34 millions de joueurs. Le titre avait déjà franchi le cap des 33 millions de joueurs au début du mois de Juillet 2017. Il a donc encore boosté sa communauté de joueurs en un temps record, car nous sommes que début Août. Et ce grand nombre de joueurs de Rocket League a besoin d’être choyé par le studio. Et c’est pourquoi l’entreprise a annoncé le développement de son système de bannissement. Dès cette semaine, un outil automatisé sera apporté. Les bannissements seront automatiques, lorsque le robot lira certains mots, comme par exemple des insultes liées à l’origine du joueur, dans le signalement de la victime du jeu Rocket League. La liste débute avec environ 20 mots et variantes et sera étoffée au fil du temps. Les joueurs seront bannis un jour, deux jours, une semaine puis de manière permanente selon leur carrière de troll. Psyonix justifie cette initiative en expliquant que la majorité des signalements concerne le harcèlement verbal.

Pour rappel, le jeu Rocket League est disponible sur  PS4, Xbox One, PC, et très prochainement sur la Nintendo Switch.

Sources & crédits

je suis Nico , j'ai 29 ans , depuis tout petit, j'ai toujours été attiré par les jeux vidéo et tout ce qui s'en rapprochait. j'ai commencé à jouer sur la console SEGA master system avec pour premier jeu SONIC !Et depuis je suis un grand fervent du monde des jeux vidéos.