Connect with us
Cine Serie

Pretty Little Liars : Brandon Jones condamné à 6 mois de prison

Publié, il y a

, le

Brandon Jones, Pretty Little Liars, Brandon Jones Pretty Little Liars, Brandon Jones arrêté, brandon Jones prison, Pretty Little Liars Prison

L’acteur de la série Pretty Little Liars, Brandon Jones, a été condamné ce lundi 28 aout à six mois de prison pour une violente agression envers le voisin de sa petit amie.

Alors que la série Black Mirror dévoilait le premier trailer de sa nouvelle saison, l’acteur de la série Pretty Little Liars était condamné à six mois de prison. Le couperet est tombé pour Brandon Jones qui jouait Andrew Campbell dans la série aux côtés de Ashley Benson et Lucy Hale de 2013 à 2015. Le jeune homme de 29 ans a été condamné ce 28 aout à purger une peine de prison. Celui-ci est en effet accusé d’avoir agressé le voisin de sa petite amie en pointant son arme sur lui durant une violente dispute. L’ancien acteur de Pretty Little Liars, série diffusée sur Freeform, est soumis à 3 ans de probation et devra remplir 30 jours de travail communautaire. Une peine légère étant donné qu’il risquait jusqu’à cinq ans de prison pour ce geste.

Brandon Jones, Pretty Little Liars, Brandon Jones Pretty Little Liars, Brandon Jones arrêté, brandon Jones prison, Pretty Little Liars Prison

Brandon Jones s’était senti menacé par le voisin de sa petite amie.

Dans le cadre d’une violente dispute avec ce voisin, il a pointé une arme dans sa direction. Un acte puni par la loi que Brandon Jones avait déjà perpétré l’année dernière face à un autre voisin. Il avait alors brandi un couteau et pointé une arme sur l’homme qui avait malencontreusement marché sur sa pelouse. Suite à quoi l’ancien acteur de Pretty Little Liars avait déjà été puni d’une peine de prison qu’il avait évité en payant la caution de 50 000 dollars. Une belle somme qui a du le mettre sur les nerfs pendant au moins un an, juste le temps d’y retourner en somme. Cette fois-ci Brandon Jones a été condamné à suivre des cours afin de gérer ses excès de colère.

Sources & crédits

Click to comment

tendance