La société d'accessoires mobiles, Gamevice, vient récemment d'attaquer Nintendo en justice. Les Joy-Con de la Nintendo Switch sont d'après eux une copie de leur Wikipad. Un outil reposant sur le même système.

La Nintendo Switch ne cesse de se développer au travers de mises à jour, ce qui n'est que pour le mieux de notre côté. Mais qu'est-ce que cela donne si on remet en cause les fondations même de la Switch? Gamevice a récemment porté plainte contre le nouvel appareil de Nintendo avec pour motif une potentielle "Violation de brevet". La Nintendo Switch est à priori créée suite à une copie plus ou moins conforme du Wikipad. Ainsi, Nintendo serait accusé d'avoir breveté une idée similaire et précédemment déposée par Gamevice. Pour référence, le Wikipad en question est un produit sorti en 2013.

Gamevice, Nintendo, Switch, Wikipad, Brevet

Malgré tout, est-il possible d'affirmer que Nintendo a volé le concept de Gamevice?

Difficile à dire en effet.  Il suffirait de comparer les deux produits afin de se rendre compte de cela. La Nintendo Switch offre beaucoup de possibilités. Il s'agit d'une console hybride facilement modulable. On peut passer d'une console portable à une console en grand écran dans le salon. Mais cela se fait par le biais d'un Dock ou bien des Joy-Con. Et c'est ce-dernier qui est remis en question? Le concept des manettes détachables pouvant s'adapter est retrouvé dans les deux appareils. Il existe plusieurs versions du Wikipad et certaines, apparues en 2015, ressemblent beaucoup à la Nintendo Switch que l'on connaît aujourd'hui. Gamevice fera notamment référence au brevet '119 se construisant sur la "combinaison d’un appareil informatique et d’une manette avec une section pont flexible".

 Il ne nous reste donc plus qu'à attendre et observer comment se déroulera l'affaire.

Certaines solutions peuvent être envisagées. Rappelons-nous que ce n'est pas la première affaire contre Nintendo. Ces-derniers qui travaillent dans l'univers des consoles rencontrent forcément ce genre de problèmes à un moment donné. Alors que faire? Pour l'instant, il suffit d'attendre qu'un tribunal prenne l'affaire en charge et détermine si la Nintendo Switch est fondée sur une copie du Wikipad. En cas de victoire du côté de Gamevice, ce sera une amende pour Nintendo. Dans le cas contraire, les deux compagnies devront repartir de leur côté.