La Nintendo Switch approche petit à petit de la sortie, beaucoup de médias ont reçu la console et l'heure est donc aux premières infos, notamment sur l'espace de stockage interne, qui n'aura donc que 25,9 Go de capacité.

Ce n'est un secret pour personne, la Nintendo Switch est un concept unique, impliquant beaucoup de contraintes. Par exemple, Nintendo a dû réfléchir à pouvoir à la fois inclure processeur, écran tactile, batterie, dock et espace de stockage. Inclure toutes ces choses n'est pas partie facile et Nintendo a sans doute dû rogner sur les coûts. Trêve d'excuses cependant, Nintendo n'a pas réussi à offrir une capacité de stockage suffisante pour une console de jeu en 2017. Certes, l'espace de stockage flash coûte cher mais peut-être qu'un hypothétique 64 Go était possible pour le prix de vente de la console.

Nintendo Switch

Certains jeux dépassent déjà les 25,9 Go de capacité de stockage au Japon, avec Dragon Quest Heroes I et II (qui reste une compilation).

La Nintendo Switch n'est pas la seule console à avoir autant d'espace de stockage occupé par l'oS et les logiciels système. La PS4 par exemple a plus de 93 Go d'espace occupé par l'oS, soit 18,6 % du stockage. À comparer avec les 19,1% de la Switch pris par le système.

Néanmoins, la Nintendo Switch est tout de même pensée pour utilisateurs voulant télécharger leurs jeux. Les cartes MicroSDXC (jusqu'à 2 To, 256 Go actuellement) seront bien compatibles avec la Switch. Il faudra en prendre très soin pour éviter de jeter une centaine d'euros (car c'est le prix d'une carte MicroSDXC de 256 Go) par la fenêtre. Nintendo a également annoncé qu'une compatibilité avec les disques durs externes est à l'étude.

La Nintendo Switch reste une console mobile

Au final, la Switch restera une console mobile, de salon mais mobile. Là où les seules contraintes d'une PS4 ou d'une Xbox One sont l'alimentation, la ventilation et le prix. La Nintendo a beaucoup plus de contraintes. Prix, ventilation, autonomie, form-factor, puissance, température sont autant de critères importantes pour la tablette de jeu de Nintendo. Pas besoin, cependant, d'installer les jeux sur la console. Les cartouches devraient contenir toutes les données, hors DLC et patchs.

On peut malgré tout voir en la Switch un melting-pot d'idées, tantôt bien réalisées, tantôt un peu bancales. Rendez-vous le 3 mars pour avoir enfin la console entre les mains et enfin voir si Nintendo a réussi son pari.

Sources & crédits