Bizarrement depuis l'annonce de la future console: la Nintendo Switch, plus personne ne semble surpris du retour au port de la cartouche pour la firme nippone. Mais surtout plus personne ne parle de cette fameuse cartouche qui a longtemps fait la force de Nintendo.

La cartouche est plus résistante qu'un CD. Plus rapide pour les transferts de données. Plus facile d'utilisation, presque sans contraintes. Sans compter sa durée de vie qui est extrêmement longue. Elle est aussi plus difficile à pirater, ce qui a du avoir une incidence chez Nintendo dans ses choix de stratégie. Mais surtout son coût de fabrication a énormément baissé: pas de lecteur CD ou Blu Ray à intégrer, donc pas de royalties à verser à la concurrence. Le retour à la cartouche, chez Nintendo, est né d'une grande volonté suite à l'échec cuisant de la Wii U. La reconnaissance des gamers et du grand public appartenant au passé. Les risques et les enjeux n'ont jamais été aussi grands. La Nintendo Switch s'apprête à marquer un tournant majeur qui fera date dans l'univers du jeu vidéo. Alors... 2017 année de la cartouche ? Nous n'allons pas tarder de le savoir.

Nintendo a encore une cartouche à jouer
Nintendo et la cartouche, une histoire d'amour.

Si la NES, première console de Nintendo, est apparue en 1987 en France, ce n'est qu'à partir de 1992 (date pour l'Europe) que la Super NES, grâce à sa légère supériorité technique, réussit à s'imposer face à son principal concurrent Sega. Nintendo doit ce succès au Mode 7 qui permet de créer les premiers jeux en pseudo 3D et avec un plus grand nombre de couleurs affichées à l'écran. F-Zero, Super Mario Kart ou Final Fantasy IV, V et VI figurent parmi les premiers titres de Big N à tirer profit de ce mode.

Mais c'était sans compter sur Sony qui changea rapidement la donne avec la Playstation (1995). Cette console CD est née d'un long et chaotique projet commun avec Nintendo. Car la PS1 se devait d'apporter, grâce à une connectique spécifique, le CD à la Super NES. Mais revenons à nos cartouches et plutôt du temps de la N64, dont le succès en demi teinte démontra les limites d'une technologie: celle du code d'un jeu émanant d'un circuit imprimé. Et/où Sony grâce ses longues introductions de films d'animations sur CD allaient sonner le glas. La cartouche se meurt et Nintendo décide de donner naissance à la Game Cube, sa première console mini-DVD.. Depuis l'histoire est connue, la Wii et la Wii U emboîtent le pas...

Nintendo a encore une cartouche à jouer

Petit historique

Nintendo (entreprise créée en 1889) a longtemps été associée à la cartouche pour ses jeux vidéo sur consoles. De la NES (1987 en Europe et sortie en 1983 sous le nom de Famicom au Japon) à la Super NES (1992 en Europe et sortie en 1990 au Japon) ou encore la N64 (1997 en Europe et en 1996 au Japon) pour les consoles de salon. Mais aussi de la Game Boy (1990 en Europe et 1989 au Japon) à la 3DS (2011 dans le monde) pour les consoles portables.

Alors, vous prendrez bien une cartouche à jouer ?