Cela faisait maintenant 18 mois que la Wii U n'avait pas reçu de mise à jour. Cette nuit, le patch 5.5.2 a été mis en ligne par Nintendo sans plus de détails. Pour autant, la communauté suspecte un lien entre cette mise à jour et les dernières rumeurs annonçant la fin du Miiverse.

La Wii U n'est plus produite depuis le début de l'année, pourtant le calendrier des sorties est toujours fourni. La console de Nintendo n'est donc pas complètement enterrée comme en témoigne le dernier patch 5.5.2 mis en ligne par le fabriquant. Ce patch a officiellement pour but de rendre la Wii U plus stable et faciliter son utilisation. "D'autres améliorations apportées à la stabilité générale du système et d'autres ajustements mineurs ont été apportés pour améliorer l'expérience utilisateur". Très peu d'informations officielles donc, mais quelques théories sont déjà entrain de naître dans la communauté. Il semblerait bien que cette mise à jour intervienne après qu'un groupe de fans ait annoncé la fin prochaine du Miiverse sur twitter. Une rumeur qui a commencé à grossir après le data mining de la Wii U.Wii U, Wii U patch, Wii U mise à jour, Wii U patch 5.5.2, Wii U miiverse, miiverse

"Le Miiverse et toutes les fonctionnalités des logiciels qui utilisent le Miiverse sont désormais indisponibles."

Le patch de la Wii U précédent ajoutait une ligne signalant la fin du Miiverse, malgré tout celui-ci est toujours bel et bien en ligne. On peut ainsi penser que Nintendo prévoit de supprimer cette fonctionnalité dans un avenir proche. Cette ligne serait donc le message d'avertissement qui apparaîtra lors de la suspension du Miiverse. Toutefois aucune confirmation officielle n'a été publiée par l'éditeur japonais. La phrase a été supprimée suite au patch 5.5.2

Toujours est-il que si cette information s’avérait vraie, ce serait une triste nouvelle qui signerait la fin de la Wii U. Ceci libèrerait la voie à la Nintendo Switch. Un passage de relais logique étant donné que la plupart des jeux sortant actuellement sur Wii U sortent également sur Switch.

Sources & crédits