Connect with us
Accueil > Cine Serie > Blade Runner 2049

Les easter eggs qui vous ont échappés dans Blade Runner 2049

Publié, il y a

, le

Blade Runner 2049

Blade Runner 2049 est-il si bon ? Les critiques sont dithyrambiques, autant de la part des médias et que des spectateurs. Mais avez-vous remarqué les easter eggs qui s’y cachaient ?

Blade Runner 2049 est-il le film SF de l’année ? L’arrivée de la bande-annonce de Star Wars 8 a, comme souvent, éclipsé tout le reste. Il a fait de l’ombre à un film que l’on attendait depuis plus de 30 ans. Le film de Ridley Scott est considéré comme un chef d’oeuvre de la science-fiction. Librement adapté d’un roman de Philip.K.Dick, Blade Runner est un pionnier du genre. Et avec Blade Runner 2049, Denis Villeneuve n’a pas manqué d’insérer ça et là des clins d’oeil à l’oeuvre originale.Blade Runner 2049

Les publicités présentes dans Blade Runner 2049

Comme souvent, les easter eggs sont aussi une occasion de faire de la publicité ou faire référence à un autre élément de pop culture, et Blade Runner 2049 ne déroge pas à la règle. Une énorme canette en néons Coca-Cola s’affiche sur la face d’un building, ainsi que le logo Atari. C’est un clin d’oeil au Blade Runner de 1982, dans lequel ces deux marques apparaissaient déjà. On y voyait également Bell Phones et Pan Am. Interrogé sur la question, Ridley Scott expliquait que même dans un monde dystopique, les grandes marques survivraient. Trente ans après, on n’en est pas tellement sûrs. Peut-être les marques ont elles-été frappées de malédiction, mais toutes ont fait faillite ou été rachetées. Il n’y a que Coca-Cola qui se porte à merveille. La marque est-elle connue au point de faire partie intégrante de la pop culture ? La question mérite qu’on s’y intéresse. En tout cas on est surpris de retrouver les canettes rouges dans un monde ou l’unique arbre est mort, et ou l’on élève des vers comme source principale de protéines. Atari est également présent dans le film Blade Runner 2049. Pourtant la marque américaine a été rachetée par Infogrames en 2003. C’est donc clairement un easter egg puisqu’elle n’existe plus que dans l’univers imaginaire dystopique de Ridley Scott et Denis Villeneuve.

Cinéma et littérature : Nabokov dans Blade Runner 2049

A chaque retour de mission, l’agent K – Ryan Gosling – doit se soumettre à un test post-traumatique. C’est très probablement monnaie courante chez les replicants, ou en tout cas ceux qui sont Blade Runner. Ce test permet d’évaluer si le replicant est toujours opérationnel, et qu’aucun sentiment humain ne vienne s’introduire dans son disque dur… K doit donc réciter des phrases le plus vite possible, de manière automatique. Les mots « interlinked" et « cell" sont souvent répétés. L’examen parait dénué de tout sens. Pourtant le film a laissé un clin d’oeil subtil pour les aider à décoder cette énigme. En effet, ces mots sont tirés du roman de Nabokov ” Feu Pâle “, et plus précisément de ces phrases  :

Cells interlinked within cells interlinked/Within one stem. And dreadfully distinct/Against the dark, a tall white fountain played.” Comprenez quelque chose comme ” Les cellules liées à l’intérieur des cellules. À l’intérieur d’une tige. Et terriblement distinct. Dans le noir, une grande fontaine blanche jaillissait.”

Blade Runner 2049

Chacun y verra une interprétation différente (on en a bien une à la rédaction, mais nous sommes sur un site tout public…). En revanche, le livre est présent dans l’appartement de K. Soit un membre de la production de Blade Runner 2049 a laissé volontairement trainer l’exemplaire… soit K s’est renseigné sur ce que la Wallace Corp lui a fait répéter des milliers de fois.

L’origami de Gaff

L’acteur Edward James Olmos, Gaff dans le film, a profité du nouveau Blade Runner pour y faire une apparition éclair – et certainement toucher un joli chèque. On aperçoit Gaff lorsque K part à la recherche de Deckard. Alors que K demande ou se trouve Deckard à Gaff, les mains du vieil homme se trouvent sous la table, et lorsque K se décide à partir, Gaff dépose un origami en papier sur la table (intéressant sachant que le dernier arbre semble mort, alors d’ou vient ce papier ?).

Blade Runner 2049

Un ingénieur dans Blade Runner ?

En 2012, les fans de Ridley Scott sont tombés sur un easter egg présent dans le DVD de Prometheus : une lettre dictée par Peter Weyland (Guy Pearce) de l’univers Alien qui fait référence à Eldon Tyrell (Joe Turkel) de l’univers de Blade Runner. Dans Prometheus, Weyland possède la société qui produit des androïdes. Dans Blade Runner, Tyrell possède la société qui produit des replicants. La lettre ne mentionne jamais Tyrell par son nom, mais Weyland appelle son homme «mentor» et dit qu’il est « comme un dieu au sommet d’une pyramide qui domine une cité d’anges". Dans Blade Runner, la Tyrell Corporation est évidemment logée dans un bâtiment en forme de pyramide, à Los Angeles (la « Cité des Anges").

Puis, en mai 2017, en regardant le premier trailer de Blade Runner 2049, les fans ont remarqué un personnage qui ressemblait beaucoup à un ingénieur de Prometheus, lançant une rumeur folle : Wallace Corporation a conçu la première série d’ingénieurs. Est-ce vrai ? Malheureusement, le film ne donne aucune réponse. Ridley Scott serait prêt à connecter ces univers mais ne l’a jamais confirmé. On peut continuer à espérer !

Blade Runner 2049

Le blaster de Deckard

Les fans de la première heure ont peut-être remarqué un artefact particulier qui était présent dans le film original – le pistolet blaster de Deckard. Et la nouvelle version n’était pas seulement proche de son ancêtre létal : c’est une réplique exacte de celui d’Harrison Ford dans Blade Runner. Étonnamment, il n’est pas enfermé dans un entrepôt de Hollywood quelque part – il a été acheté par un collectionneur privé, qui a eu la gentillesse de le prêter aux cinéastes. Selon l’Inside the Making du film réalisé par Vice, l’équipe d’appui a pris l’arme d’origine et recréé le blaster « boulon par boulon".

Blade Runner 2049

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Alors que K et Joi sont en train de traquer Deckard, ils s’arrêtent dans un magasin appartenant à un certain Doc Badger pour faire analyser le cheval jouet de K. Badger se rend compte qu’il est fait de bois véritable et commence à faire plusieurs offres pour mettre la main sur ce qui est évidemment une denrée ridiculement rare dans le monde de Blade Runner. Mais K ne se sépare pas de son cheval, même quand Badger adoucit le marché avec une offre de « vrai cheval ou chèvre". Cette ligne est en fait un rappel au roman original sur lequel le Blade Runner de 1982 était basé : “Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?”. Dans celui-ci, Deckard est toujours à la recherche d’animaux. Deckard laisse d’ailleurs tomber sa prime de 3 000 $ en acompte pour une chèvre. Il aime évidemment ses animaux, ce qui est également suggéré dans Blade Runner 2049, quand on voit que son refuge de Las Vegas est rempli de sculptures d’animaux, sans parler de son chien de compagnie.

Blade Runner 2049

Il existe probablement d’autres easter eggs qui nous ont échappés. Ceux qui nous ont échappés seront décryptés et des théories de fans naitront de ces découvertes. Un article complémentaire viendra peut-être compléter cette liste déjà longue. Que vous ayez apprécié le film ou non, on a trouvé un bonne nouvelle dans ce film qui nous montre un avenir gris et morose : on écoute toujours Sinatra en 2049.