Connect with us

esport

CSGO: Les mousesports surprenants à l’ESG Tour Mykonos 2017

Publié, il y a

, le

CS:GO, Esport, 2017, mousesports, ESG

Après des phases de groupe sympathiques, l’ESG Tour Mykonos 2017 nous propose ses phases finales où quatre très bonnes équipes s’affrontent. 120 000 $ sont mis en jeu pour le grand gagnant. SK Gaming est la grande favorite de ce tournoi mais c’est sans compter sur mousesports plus qu’impressionnante.

Ces phases finales  de l’ESG Tour Mykonos 2017 débutent directement avec les demi-finales du fait du petit nombre d’équipes présentes à cause des autres événements en cours. Le premier match accueille la “légende” polonaise de Virtus.pro face à la talentueuse équipe européenne de mousesports. Le combat se joue logiquement en BO3. La team de mouz a choisi Cache. Son adversaire arrive tout de même à prendre l’avantage (14-16). La map qui suit est donc celle de VP, et l’équipe sélectionne Overpasss. L’équipe au logo de souris se rattrape étrangement avec trop de facilité (16-6). La manche décisive se déroule avec Train. Le très bon Tomáš “oskar” Šťastný avec son KPR de 1.00 et ses coéquipiers s’imposent (16-14) et se qualifient pour la grande finale. L’autre demi-finale est constituée du géant brésilien SK Gaming contre les américains de la Team Liquid. Ces derniers sélectionnent Inferno. Les sud-américains doivent s’incliner face à un rival beaucoup trop en forme (12-16). La carte qui suit est celle de SK Gaming, mais malheureusement pour elle c’est le même scénario (10-16). Une défaite qui l’élimine de la compétition presque “trop tôt”. Le jeune Jonathan “EliGE” Jablonowski est le plus performant de cette partie avec un Impact de 1.52.

CSGO ESG Tour Mykonos 2017

SK Gaming et Virtus.pro s’affrontent pour la troisième place !

Avant la grande finale, un duel de titan s’annonce. VP en opposition avec SK pour une troisième place ! Les deux équipes ne veulent pas être au pied du podium. Malgré tout, qu’elles finissent troisième ou quatrième, la somme rapportée à la maison sera .. Les européens prennent Train mais perde cette carte (9-16). La carte des lusophones est Cobblestone mais subit le même sort (7-16). La manche décisive se passe dans Inferno. Logiquement SK Gaming écrase son adversaire et “remporte” la troisième place de l’ESG Tour Mykonos 2017João “felps” Vasconcellos est le meilleur de ce match avec un ADR de 93.9.

La grande finale arrive enfin et oppose “bizarrement” la Team Liquid à mousesports. Elle se joue de plus en BO5 ! Cobblestone est choisie par moue et lui sourie (16-8). Liquid préfère Inferno et ça se voit (16-5). Son adversaire part sur Train et cela fonctionne (16-9). Mirage est donc la map de la team au logo de cheval qui la gagne non sans difficulté (16-13). Le BO5 est désormais à 2-2.

La manche sur Nuke est forcément décisive et cette carte est largement maîtrisée par mousesports qui s’offre son premier grand titre et la très belle somme de 120 000 $ ! Tomáš “oskar” Šťastný est le meillleur joueur de ce dernier combat avec un DPR de seulement 0.56. C’est aussi le meilleur joueur de la première édition de ce tournoi.

Commentaire

Amateur de jeux PC et surtout de CS:GO, je regarde régulièrement les tournois en direct et aime par la suite vous partagez les événements importants de l'Esport.

esport

CSGO: neo rage quit à l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017

Publié, il y a

, le

Par

CS:GO, Esport, 2017, ELEAGUE, Cloud 9

C’est au tour du groupe C de jouer ses matchs de l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017. Quatre équipes du monde entier espèrent pouvoir se qualifier pour les phases finales de cette grande compétition. Parmi elles, Cloud 9 est plus que performante.

Le groupe C est composé des américains de Cloud 9 et de nos français de la Team EnVyUs. Il y a aussi les suédois de Ninjas in Pyjamas et pour finir les polonais de Virtus.pro. Le premier match de ce groupe oppose les “légendes” de VP à nV provenant des qualifications européennes. Sur Cobblestone le combat est lancé. Il est largement dominé par l’équipe du très bon Cédric ‘RpK‘ Guipouy avec son ADR de 139.2 (16-6). Le duel suivant est constitué des anglophones de C9 face aux scandinaves de NiP. L’impressionnant Tarik ‘tarik‘ Celik avec son KAST de 77.3 % et ses coéquipiers sont au dessus sur Mirage (16-6). Le choc suivant permet à l’équipe qui gagne d’être déjà qualifiée pour les phases finales de l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017.  Il oppose EnVyUs contre Cloud 9 sur Train. La team de l’exceptionnel  Tyler “Skadoodle” Latham et son DPR de 0.22 est effrayante avec une domination trop importante (16-2).

Wallpaper Cloud 9

Le combat qui suit éliminera définitivement le perdant de l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017.

Il confronte Virtus.pro à Ninjas in Pyjamas. Les nordistes sélectionnent Overpass. Ils dominent logiquement cette map d’une poigne de fer (16-8). La carte des polonais est Train. Malheureusement pour eux le scénario est le même (16-5). Les bons résultats ne sont pas au rendez vous chez VP depuis un bon moment et on ressent une certaine pression chez les joueurs. Un signe de ce phénomène est un “petit” rage quit de neo heureusement non définitif, en plein match de Premier quand même… Patrik ‘f0rest‘ Lindberg est le meilleur joueur de cette partie avec un rating 2.0 de 1.46. Le dernier match de groupe arrive, l’équipe qui perd peut rentrer chez elle, celle qui gagne va en phase finale. La Team EnVyUs affronte NiP en BO3. Les français choisissent Cobblestone mais ils ne remportent pas leurs duels et perdent cette map (9-16). Les ninjas prennent Cache, EnVyUs se rattrape (16-9). La manche décisive se déroule avec Nuke. Cédric ‘RpK‘ Guipouy avec son KPR de 1.00 et ses coéquipiers s’imposent sans difficulté (16-6) et vont donc en quart de finale.

Commentaire

Voir plus

esport

Clash Royale : une descente programmée ?

Publié, il y a

, le

Par

Clash Royale

De nombreuses nouveautés pour Clash Royale avec des défis, des tournois IRL ou encore des quêtes. Est-ce bientôt la fin pour ce jeu qui a dépassé toutes les espérances?

Clash Royale, qui accueillera bientôt un système de quêtes, est un jeu développé et édité par Supercell. Celui-ci est sorti le 4 janvier 2016 sur Android et iOS au Canada. Il aura fallu attendre 2 mois pour voir le jeu apparaître en France le 4 mars 2016. Le jeu reprend les codes d’une bataille entre deux adversaires utilisant différents personnages. Ils sont caractérisés par des cartes de différentes rareté : Communes, Rares, Epiques et Légendaires. Comment Supercell a pu surfer sur la vague “Clash Royale”? Le jeu se base sur des combats en temps réel avec des joueurs choisis en fonction de leur niveau ainsi que sur leurs trophées. La marque forte du jeu étant l’interactivité, il est possible de rejoindre un clan, de gagner cycliquement des coffres ainsi que de pouvoir défier ses amis! Tous ces facteurs ont fait de Clash Royale le jeu mobile le plus téléchargé du moment!

Clash Royale

Clash Royale le revers de la médaille?

Clash Royale sur Android représente plus de 100 millions de téléchargements annuels. C’est un véritable succès planétaire pour un jeu mobile! Cependant après bientôt deux ans de mise en route, le jeu arrive à une vitesse de croisière, voire même descendante. De nombreux joueurs ont décidé d’arrêter, notamment certains Youtubeurs qui ont beaucoup calmé le rythme des vidéos! Parmi ces Youtubeurs Clash Royale  on retrouve notamment BFA, Fars Attack ainsi que Seihnor. Ils sont tous d’accord sur un point : il faut augmenter le nombres de mises à jour mensuellement. Malgré la sortie de nouvelles cartes et de petites nouveautés, la majorité des joueurs on fait le tour du sujet Clash Royale. Toutefois on note une petite réaction de la part de Supercell avec l’apparition d’un nouveau mode de jeu “2vs2”. Le jeu serait-il en train de perdre du terrain? Nous continuerons de voir ça par la suite.

Commentaire

Voir plus

esport

CSGO: Fnatic convaincant à l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017

Publié, il y a

, le

Par

ELEAGUE CS:GO Premier 2017 Fnatic

 Depuis le 8 septembre dernier, l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017 a débuté avec ses phases de groupes. Pour le moment, seuls les matchs du groupe A et B se sont déroulés, mais déjà le spectacle est au rendez vous pour cette grande compétition où la somme de 1 000 000 $ est mise en jeu.

Commençons par les matchs du groupe A qui ont pris place le 8 et 9 septembre. On y trouve les européens de FaZe Clan et nos français de G2 Esports. Il y a aussi les ukrainiens de Natus Vincere et enfin les australiens de Renegades. La première équipe à se qualifier pour la suite de cette ELEAGUE CS:GO Premier 2017 est FaZe avec deux victoires rapides face à RNG sur Mirage (16-9). Puis contre Na’Vi avec Inferno (16-6). La seconde team à aller en phase finale est G2 ! Après une défaite contre les slaves sur Inferno (10-16), elle se rattrape face à RNG (2-0) puis se venge lors d’un gros match en BO3 encore contre Natus Vincere (2-0), on notera tout de même un sacré ace à l’USP de la part du très bon Oleksandr “s1mple” Kostyliev. Natus Vincere doit rentrer à la maison avec une bonne victoire mais deux défaites. Quant à Renegades, cette équipe n’arrive toujours pas à s’imposer sur la scène internationale avec deux défaites expéditives.

ELEAGUE CS:GO Premier 2017 Renegades

Fnatic arrive à s’imposer face à mousesports et Immortals !

Place aux matchs du groupe B. Il est constitué des danois de North ainsi que les suédois de Fnatic. S’ajoute à celles-ci les brésiliens d’Immortals et enfin les européens de mousesports. L’équipe au logo de lion est la première à se qualifier avec une victoire en opposition avec les autres scandinaves sur Mirage (16-14) ,suivie d’une autre face à IMT sur Cobblestone et avec des prolongations (22-20) ! La seconde team à continuer la compétition est Fnatic. Après une petite défaite contre North donc, elle prend du poil de la bête contre mouz en BO3 (2-1). Le combat décisif se joue avec les lusophones et c’est une deuxième victoire (2-0). Immortals est étrangement déjà éliminée de l’ELEAGUE CS:GO Premier 2017 tout comme mousesports malgré de très bons résultats dernièrement.

Sources & crédits

Commentaire

Voir plus

Tendance