Connect with us
Accueil > Jeux Video > esport > CS:GO

CSGO: Gambit Esports victorieux à la PGL Major Kraków 2017

Publié, il y a

, le

CS:GO, eSport, Gambit, 2017, Kraków

La grande finale de la PGL Major Kraków 2017 arrive enfin. Après des phases de groupes surprenantes, des phases finales impressionnantes, deux équipes ont su se démarquer et peuvent encore espérer remporter la somme de 500 000 $.

Personne n’avait imaginé ce scénario. Deux équipes qui ne sont même pas dans le top 10 HLTV se retrouvent en finale de la PGL Major Kraków 2017. Tout d’abord, l’équipe “légende” slave de Gambit Esports, avec aucun Major de gagné. Puis le “challenger” brésiliens Immortals, avec plusieurs de ses joueurs qui n’avaient jamais participé à un Major. Ces deux équipes s’affrontent dans la Tauron Arena de Cracovie et ses 15 000 spectateurs. Bien évidemment, il y a aussi des centaines de milliers de viewers un peu partout dans le monde. Cette finale utilise le système BO3. La première carte Cobblestone est sélectionné par les sud-américains. Ils la maîtrisent sans difficulté, cette première manche se déroule sans souci pour la team du très bon Henrique ‘HEN1’ Teles (16-4). La carte suivante est celle de l’équipe kazaks, c’est Train. Le combat est plus serré, les duels plus intenses. Mais c’est le très fort Rustem ‘mou’ Telepov et ses coéquipiers qui s’imposent (16-11).

CS:GO, eSport, 2017, PGL, Kraków 2017

La manche suivante est forcément décisive. Elle est joué sur Inferno. Les deux équipes se donnent à fond pour cette dernière map. Gambit contrôle le côté CT. IMT se rattrape légèrement après le changement de site. Mais c’est bien la team de l’excellent Abay ‘HObbit’ Khasenov qui finit par s’imposer (16-10) et remporte donc la PGL Major Kraków 2017 et les 500 000 $. Le meilleur joueur de la compétition est Dauren ‘AdreN’ Kystaubayev. On retrouvera ces deux équipes lors de la DreamHack Masters Malmö 2017… Après cette énorme compétition, le constat est le même pour tous les joueurs. Ce tournoi a accueilli la meilleure ambiance qu’on n’ait pu avoir dans l’eSport pour le moment.

Sources & crédits