Overwatch est un jeu qui a énormément de succès, notamment en Corée du Sud. Cependant, beaucoup de hackeurs sévissent dans la région. Blizzard met donc en place des mesures pour en venir à bout.

La Corée du Sud est l'un des pays précurseurs dans le domaine des jeux compétitifs et de l'eSport. Overwatch fait partie de ces jeux sur lesquels certains sont prêts à tout pour voir le mot "Victoire" s'afficher sur leur écran. C'est le cas de nombreux joueurs coréens qui profitent de l'utilisation des cyber-cafés pour tricher allègrement. Hier, Blizzard a déclaré l'arrivée de quelques changements sur le jeu. Ces derniers devraient permettre de réduire les problèmes de hack sur Overwatch en Corée du Sud.

Blizzard contre les hackeurs coréens sur Overwatch

Tout d'abord, le studio semble être au courant des dernières techniques de triche et continue de les combattre en implémentant certains changements au jeu, parfois sans même les annoncer. Puis, Blizzard a indiqué dans son annonce qu'il était primordial de stopper la distribution des programmes de hack. Tous les moyens sont bons pour ça et la société est prête à lancer des attaques en justice contre les développeurs et distributeurs de ces logiciels.

Enfin, un dernier point très important a été précisé. A partir du 17 février, les comptes Battle.net seront associés à une région spécifique. Ainsi, si un compte est créé hors de la Corée, il ne pourra pas jouer dans cette région. Cette nouvelle fonctionnalité ne concernera que Overwatch dans un premier temps. Elle sera ensuite appliquée à Diablo 3 et StarCraft 2. Cette mesure devrait ainsi empêcher les joueurs coréens de tricher en recréant des comptes américains ou européens. En effet, les tricheurs coréens profitent des avantages des cyber-cafés pour créer de multiples comptes et continuer à tricher sans avoir peur des bans. Cependant un compte coréen est lié à un numéro de sécurité sociale, ils ne peuvent donc pas créer une multitude de compte puisque ce numéro serait détecté.

Sources & crédits