Connect with us
Jeux Video

Annia joue à… Ghost Recon Wildlands

Publié, il y a

, le

Ghost Recon Wildlands

Ce mois-ci, j’ai joué à Ghost Recon Wildlands signé Ubisoft et je me suis faite écrasée par un chauffard bolivien.

Sorti en mars 2017, Ghost Recon Wildlands est un jeu d’action TPS où le joueur incarne un agent des forces spéciales américaines. A la tête d’une équipes de soldats d’élite, vous traverserez les terres boliviennes afin de démanteler le cartel de la Santa Blanca et mettre un terme aux agissements d’El sueño.

Ghost Recon Wildlands

Agent de l’ombre

Je n’ai pas de nom. Personne ne connaît mon identité. Ce que je suis ? Je suis une femme, une mère de famille, une amie. Je suis une inconnue, capable de manier diverses armes, d’exécuter n’importe quelle cible à la force de mes mains. Qui je suis ? Je suis celle que l’on me demande d’être. Celle tapit dans l’ombre qui surveille vos moindres gestes. Vous ne me connaissez pas et je vous souhaite de ne jamais croiser ma route. Je n’ai aucune morale, ni croyance. Je suis celle que l’on paye pour apaiser votre conscience et semer le chaos.

Ghost Recon Wildlands

Un paradis corrompu

La Bolivie est un territoire de plus de 10 millions d’habitants, où près de 150 tonnes de cocaïne sont produites tous les ans. Devenue l’une des plaques tournantes de la poudre blanche, le pays se retrouve démuni face à des organisations de plus en plus organisées et sanguinaires. Si la drogue est proscrite, la production de coca, quant à elle, fait la fierté d’un peuple dont la richesse repose sur ces petites feuilles vertes. Exploitée pour ses bienfaits nutritifs et médicinaux, la légalisation de la plante reste une question taboue auprès des autorités. Profitant de cette faille, El sueño a su en faire sa fortune et créer un immense empire dédié au narcotrafic. Véritable homme de pouvoir, l’argent issue de sa cocaïne empoisonne le pays grâce à des investissements insoupçonnés. Vous, agent aux services de l’Etat américain, avez été missionné afin de mettre un terme aux activités du baron de la drogue. Enquêtes, récupération d’informations et éliminations… Vous serez la main d’une justice invisible et avez pour objectif de rétablir l’ordre dans un pays sous le joug du cartel de la Santa Blanca.

Ghost Recon Wildlands

Assassinats, tortures et trafic de drogue 

Actions, testostérones et narcotrafiquants sans scrupules… Vous l’aurez compris, vous voila de retour dans l’univers de Tom Clancy. Sur fond de problématiques largement revisitées, le titre nous livre là une histoire assez classique, qui puise ses forces dans un open world plein de promesses. Ne vous laissez pas endormir par les décors époustouflants, le contexte est sanglant et la violence omniprésente. Les petites mains du cartel se promènent à travers tout le pays et tenteront de vous éliminer. Il va donc vous falloir étudier le terrain et faire en sorte de ne pas traverser insouciamment des zones occupées par ces bandes organisées. L’exploration est le maître-mot. Aucunes contraintes ne vous seront imposées dans la mesure où vous aurez à parcourir les terres boliviennes afin de glaner les informations liées de près ou de loin au réseau. Ainsi, dès que vous mettrez les pieds dans une région, votre intermédiaire locale vous briefera sur la situation et les objectifs principaux et secondaires disponibles. Les quêtes secondaires s’avéreront assez incontournables en vue de collecter des équipements, légendes ou encore de renforcer vos troupes rebelles. Interception de convois ou extractions de personnalités importantes, vos agents auront de quoi s’occuper malgré une mécanique, en définitif, assez répétitive.

Ghost Recon Wildlands

Devenir plus fort(e)

Outre l’aspect gros bras, la dimension d’infiltration se veut réellement présente, notamment sur les quêtes principales. Au niveau maximum de difficulté, la moindre échauffourée peut s’avérer fatale pour votre groupe. Il vous faudra prendre le temps de bien étudier le terrain et de ne pas foncer tête baissée dans un camp sans avoir pris le temps d’identifier vos ennemis. Afin de pallier à ce genre de problématique, vous aurez la possibilité, comme sur The Division, de personnaliser vos instruments de combat et vos compétences. Entre les caisses d’armes et les différents accessoires à récupérer, un catalogue plus ou moins exhaustif, viendra pimenter votre expérience de jeu. Cette phase de gun smithing s’accompagne d’une personnalisation plus axée esthétique qui raviront les plus pointilleux d’entre vous. Vêtements, tatouages, coupes de cheveux alambiquées… Vraiment, il y en a pour tous les goûts. Avec ça, l’arbre de talents vous permettra de spécialiser votre agent dans différents domaines en améliorant vos capacités de stealth, de résistance aux balles ou encore de reconnaissance via votre drone. Le leveling est essentiel sur Ghost Recon Wildlands, alors prenez le temps d’étudier vos skills et d’améliorer vos compétences de façon cohérente. En plus d’influer sur les caractéristiques de votre personnage, votre niveau vous permettra de débloquer certaines features grâce à un système de pallier. Drones avec balise de soin intégrée ou SUV mis à disposition n’importe où sur la carte… Il ne faudra pas lésiner sur le farm afin de vous offrir un certain confort de jeu pour la suite.

Ghost Recon Wildlands

Une liberté absolue

Au fil de votre roadtrip, vous tomberez sur de nombreuses planques rebelles sur lesquelles vous pourrez vous téléporter via votre tacmap. En plus de faire office de lieu de rendez-vous pour votre escouade, elles serviront aussi de checkpoints de validation pour les quelques quêtes d’exfiltration que vous aurez à accomplir. Par chance, elles sont nombreuses et soulageront ceux qui voudront voyager rapidement et éviter tous les petits inconvénients à franchir les frontières. A pieds, en voiture, en hélicoptère, ou en bateau, vous aurez à disposition près de 60 types de véhicules tout confondu. L’occasion pour les plus vagabonds de découvrir des coins de paradis insoupçonnés ou de vous alimenter du charmes de petits villages atypiques perchés en montagne. En plus des panoramas envoûtants, le travail de lighting entre les phases de jour et de nuit saura sublimer vos expéditions. Les joueurs de GTA (Grand Theft Auto) pourront se satisfaire d’une conduite confortable et d’un rendu assez réaliste sur les petites turbulences météorologiques ou les caprices liés au terrain. Il faudra, malgré tout, globalement compté sur certains bugs d’impact, de clipping ou de displacement qui feront sourire les habitués du glitch.

Ghost Recon Wildlands

Bilan de Ghost Recon Wildlands

Si le titre présente quelques imperfections, il n’y aura pas de quoi s’alarmer pour autant. Côté performance, pas de soucis de frame rate ni de latence pour un open world qui aurait pu poser de nombreux soucis techniques (tester avec un I7-2600k, 16 Go de RAM, Geforce GTX 1060). Les arrière-plans sont assez détaillés et les effets de texture plutôt bien réussis. Les IA, quant à elles, mériteraient un poil plus d’ajustements tant dans leur comportement que sur leurs points de spawn parfois hasardeux. D’ailleurs, il en va de même pour celui des joueurs qui réapparaissent à des endroits, souvent, incohérents. Sur l’aspect purement ergonomique, l’interface manque un poil d’intuitivité. La signalisation des missions principales et les enrichissements média (vidéos, légendes, documents) accessibles via la tacmap sont injustement caché dans un deuxième niveau, relayant l’aspect d’enquête, lui aussi, au second plan. Ce sentiment est d’autant plus renforcé par une mécanique de quêtes qui manque d’originalité et des narcotrafiquants peu charismatiques. Une fois passé ces quelques maladresses, Ghost Recon Wildlands est tout même jouissif sur l’approche stratégique grâce à ses setups de map variés et son multiplayer qui est, à mon sens, essentiel au titre. Pour les joueurs plutôt enclin aux expériences solo, passez votre chemin rapidement. Sinon, pour les fana de gun fight, foncez tête baissée, vous y trouverez largement votre compte.

Ghost Recon Wildlands

Pour plus de détails :

Chroniqueuse intermitente chez Zone-Actu, je suis aussi blogeuse JV à plein temps ! Retrouvez tous mes tests sur www.annia-gaming.com