Connect with us

Accueil > Jeux Video > Mobile > South Park : Phone Destroyer

TEST Phone Destroyer : quand Clash Royale rencontre South Park

Publié

le

Malgré mon inexpérience en terme de jeux mobiles, je me suis lancé cette semaine dans le test de South Park : Phone Destroyer, voici donc mon avis sur ce « Clash Royale-like » délirant.

South Park : Phone Destroyer est sorti plus tôt cette semaine. Et en tant que grand fan de la série, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis lancé dans ce test ! Phone Destroyer est donc un jeu mobile à la sauce Clash Royale vous proposant à la fois une campagne solo ainsi qu’un mode multijoueur pour mesurer vos decks et vos tactiques à celles des autres joueurs. Toutefois, ne vous attendez pas à ce que je compare ici le jeu phare de Supercell et ce jeu South Park. Ayant très peu joué sur mobile, je ne saurai comparer ces deux produits. Tout ce que je peux vous dire, c’est que contrairement à Clash Royale qui a su se faire un nom dans l’eSport, South Park : Phone Destroyer est plus un jeu fun pour vous amuser aux toilettes qu’un concurrent au titre de meilleur RTS mobile eSportif.

South Park : Phone Destroyer offre tout un panel de cartes

Alors, c’est quoi South Park : Phone Destroyer ?

Phone Destroyer est un RTS (jeu de stratégie en temps réel) mobile disponible sur iOS et Android. Le jeu a été développé par RedLynx et édité par Ubisoft, qui a sorti un autre jeu South Park le mois dernier. Comme pour le RPG d’Ubisoft, vous incarnez le nouvel enfant arrivé à South Park et vous rejoignez les autres gamins de la ville dans leurs jeux délirants. Ceux-ci vous feront traverser de nombreux univers à coup de costumes en tous genre, allant du Far West à la Science Fiction futuriste, en passant par d’autres thèmes comme les Religions ou les Pirates. Au niveau de l’univers, on est donc bien dans du South Park, même si l’humour semble avoir été adouci pour plaire à un public plus jeune.

South Park : Phone Destroyer main Artwork

South Park : Phone Destroyer vous fera voyager à travers plein d’univers divers et variés.

Niveau gameplay, Phone Destroyer est simple à comprendre. Le joueur doit se confectionner des decks de 12 cartes qu’il utilisera ensuite pour jouer contre les autres joueurs ou pour affronter les enfants de South Park dans une campagne solo délirante. Ces cartes sont de différents types : les Tanks (faibles mais résistants), Guerriers et Distance (bon compromis entre résistance et dégâts), les Assassins (gros dégâts, rapides mais très vulnérables) et les Sortilèges. Il existe plein de cartes différentes possédant chacune ses capacités propres. A vous donc de composer le meilleur deck pour vaincre vos adversaires. Chaque victoire vous permettra ensuite de remporter des cartes ou des matériaux d’amélioration. Ces derniers vous seront d’ailleurs très utiles car essentiels pour faire évoluer vos cartes.

Le mode Joueur contre Joueur (PvP)

Dans ce mode, votre héros est l’objectif que vous devez défendre. L’enfant adverse est celui que vous devez attaquer. Chaque enfant possède un certain nombre de points de vie divisés en 3 barres. Pour gagner, il faut faire descendre les points de vie adverses à 0 ou arriver à la fin du temps réglementaire avec plus de barres de vie que votre opposant. Pour ce faire, il faudra utiliser votre cartes sur le champs de bataille. Comme dans Clash Royale, ces cartes vous coûtent de l’énergie et vous en générez passivement durant la partie. Les personnages que vous posez sur le terrain avancent alors de gauche à droite. Mais contrairement à Clash Royale, ces derniers ne suivent pas un chemin précis. Ils avancent tout droit et se décalent éventuellement si un personnage ennemi rentre dans leur champs d’action.

Screenshot d'un match PvP sur South Park : Phone Destroyer

Les cartes que vous utilisez peuvent avoir des capacités passives, comme une attaque en zone, mais elles peuvent aussi déclencher des effets à différent moments. Les « cris de guerre » activent la capacité lorsque la carte arrive en jeu, contrairement aux « barouds d’honneur » qui se lancent à la mort du personnage. Aussi, certaines de vos cartes chargent leur pouvoir spécial pendant qu’elles sont sur le terrain. Libre à vous ensuite de lancer cette capacité au moment le plus opportun.

C’est donc sur le PvP de Phone Destroyer que vous passerez le plus clair de votre temps, affrontant les decks des autres joueurs afin d’augmenter votre rang. Et même si le gameplay est plutôt classique, il reste efficace et apporte quand même une nouveauté avec les capacités chargées. De plus, le grand nombre de cartes disponibles offre tout un panel de decks et de stratégies à exploiter. Il est trop tôt pour savoir si toutes les cartes sont viables ou si l’on va vite voir une meta de 2/3 decks s’installer sur le mode PvP. Mais en l’état actuel, la diversité semble de mise.

Défiez les enfants de South Park (campagne solo)

Wendy Testaburger South Park : Phone Destroyer

Affrontez les personnages de la série animée South Park dans la campagne solo de Phone Destroyer

Phone Destroyer vous permet aussi de vous lancer dans une campagne, seul contre l’intelligence artificielle. Et même si vous préférez le PvP, cette campagne sera incontournable si vous désirez obtenir de nouvelles cartes et améliorations. Pareillement, vous serez parfois obligé de gagner des matchs PvP pour avancer dans la campagne solo. Ce mode vous permet de parcourir différents niveaux possédant chacun 15 seuils de difficulté. Dans un niveau, vous avez toujours votre enfant à protéger et votre deck de cartes. Sauf que cette fois-ci, le gameplay est un mélange de RTS et de beat’em up. Votre personnage avancera dans un niveau en scrolling horizontal et des ennemis apparaîtront à différents endroits pour venir vous tabasser la tronche. A la fin d’une zone, vous affronterez un boss, comme si vous jouiez contre un autre joueur.

Screenshot campagne solo South Park Phone Destroyer

Avancer dans la campagne solo de South Park : Phone Destroyer est très agréable. La mise en scène est réussie et l’humour nous rappelle que l’on est bien dans un jeu South Park. De plus, ce mode de jeu est très utile pour farmer les cartes et les ressources puisque chaque niveau est rejouable 15 fois (avec une difficulté qui augmente à chaque fois). De plus certains boss sont très intéressants et vous demanderont d’adapter votre deck à une situation particulière, ce qui rajoute un côté stratégique supplémentaire au jeu. Toutefois, en farmant, le niveau des cartes de l’IA augmente et on se retrouve assez vite face à un mur infranchissable si vos cartes ne sont pas assez améliorées. Et on arrive là à ce qui est probablement le défaut principal de South Park : Phone Destroyer (et des jeux du genre) : son modèle économique !

Screenshot Shop South Park Phone Destroyer

La boutique est quasiment un passage obligé de South Park : Phone Destroyer

Le modèle économique : Phone Destroyer Pay to Win ?

La frontière entre le Pay to Win et le Pay to Fast est assez floue et le cas de South Park : Phone Destroyer est assez intéressant. D’un côté, le jeu vous offre plein de façons d’obtenir des cartes et des matériaux d’amélioration. Vous gagnez des récompenses en gagnant une partie PvP ou PvE, vous avez régulièrement des paquets gratuits ou des récompenses supplémentaires en PvP. Aussi, le jeu propose des événements avec des objectifs à accomplir afin d’obtenir des récompenses. Un moyen ingénieux pour embellir sa collection de cartes et qui vous obligera a diversifier vos decks ! Le mode campagne est aussi un excellent outil pour farmer, mais comme je vous l’ai dit précédemment : refaire les niveaux augmente constamment la difficulté de ceux-ci et donc bloque temporairement le farming PvE.

Mais l’achat de paquets de cartes en argent réel offre un avantage considérable. En effet, si vous achetez des paquets de carte avec votre CB, vous aurez forcément des cartes épiques et un bon nombre de matériaux d’amélioration. Alors parfois ça va, la carte adverse est forte mais votre deck peut quand même en venir à bout ! Mais quand on tombe en PvP contre cette saleté d’Homme-Ours-Porc (voir screen ci-dessous) avec sa barre de vie « infinie » et ses dégâts monstrueux, on se dit que le jeu est vraiment déséquilibré et qu’il vaut mieux s’arrêter là avant de jeter son smartphone à travers la première fenêtre venue.

Homme Ours Porc South Park Phone Destroyer

L’Homme Ours Porc !! Moitié homme, moitié ours et moitié porc ! Vite, appelez Al Gore !

Ça troue l’cul ! Dans le bon et le mauvais sens…

South Park : Phone Destroyer est un très bon RTS mobile. Le gameplay est agréable, intéressant et quand même innovant. L’aspect graphique est très proche de la série animée et globalement de qualité (si l’on n’y regarde pas de trop près). De plus, l’univers South Park appliqué au jeu lui donne un côté très sympathique et unique, et on a envie de passer plus de temps à s’amuser avec ces gamins totalement barrés ! Mais le jeu peut vite se trouver frustrant si l’on n’y joue qu’occasionnellement et sans dépenser ses petits sous. La difficulté de la campagne augmente constamment et si vous n’avez pas de cartes bien améliorées, vous vous retrouverez bloqué par certains niveaux de difficulté. Et cela vaut aussi pour le mode PvP ! Même si la plupart des parties que j’ai faites ces derniers jours ont été agréables et prenantes, je me suis retrouvé confronté à certains adversaires contre lesquels il m’était juste impossible de faire quoi que ce soit (@!$?# d’Homme-Ours-Porc !).

Ainsi, si vous êtes déjà un joueur régulier de Clash Royale, South Park : Phone Destroyer ne vous apportera pas grand chose si ce n’est l’univers unique de la série animée qui, personnellement, me fait rire depuis bientôt 15 ans. Mais si comme moi vous n’êtes pas un grand adepte des jeux mobiles, il s’agit là d’un produit tout à fait intéressant qui saura vous occuper de nombreuses heures, notamment grâce à sa campagne solo. De quoi bien occuper vos moments d’ennuis ou vos pauses caca.