Connect with us

Accueil > Jeux Video > PS4 > Gran Turismo Sport

Gran Turismo ou les 20 ans d'une licence mythique de la simu auto !

Publié

le

Connaissez-vous vraiment la série des GT ? Que votre culture soit totalement à faire sur ce sujet ou que vous souhaitiez seulement la confirmer, cet article est là pour vous.

Quatre ans après la sortie de GT6, la série Gran Turismo revient dès demain pour un nouvel opus : GT Sport. La saga de simulation automobile fête ses vingt ans. Cette nouvelle décennie achevée a d’ailleurs été fêtée par les créateurs, le tout en vidéo. De notre côté, c’est également l’occasion de revenir sur l’évolution de la licence qui a vu pas moins de quatre générations de console. L’histoire de la naissance d’un phénomène vidéo-ludique qui connaîtra une période poussive. L’histoire de la « vraie simulation de pilotage« …

Gran Turismo 20 ans - GT Sport

Le septième opus de Gran Turismo (hors spin-off) saura-t-il redonner sa gloire d’antan à la licence ?

Gran Turismo, la naissance d’un grand nom !

C’est en 1992 que l’histoire de Gran Turismo commence. Développé par une section de Sony (qui prendra le nom de Polyphony Digital quelques années après), le jeu nécessite 5 ans de travail acharnés. Dès sa sortie en 1997, le jeu trouve immédiatement son public. Et pour cause ! A l’époque, il faut bien comprendre que, quand on recherchait un jeu de simulation, le PC était presque le seul lieu de bonheur. L’arrivée d’un jeu de simulation automobile sur la PlayStation était alors déjà, en soi, une petite révolution.

Composé d’un mode arcade pour affronter l’IA ou ses amis en partie rapide, le grand atout du jeu reste la présence de son mode Gran Turismo. Très complet, il permet de faire quelques courses pour augmenter la somme de son porte-monnaie, d’acheter quelques voitures ou encore de gérer son garage. Le souci du détail est présent puisqu’il est même possible de passer son véhicule au car wash.

Pour alimenter ce premier Gran Turismo, 10 circuits disponibles en deux versions et un circuit test sont à parcourir. Et, histoire de repousser les limites de ces tracés, des véhicules issus de onze constructeurs différents sont disponibles (essentiellement des marques japonaises). Un contenu tout de même assez important pour l’époque si l’on prend en compte la qualité de reproduction. Avec un score Metacritic de 96/100 et des ventes à 10,84 millions, force est de constater que la qualité de ce Gran Turismo aura été reconnue.

    + L’AVIS DU RÉDACTEUR
Le jeu fut une petite révolution, certes. Néanmoins, la quantité plutôt limitée d’environnements disponibles et l’omniprésence de quelques véhicules nippons rendent le jeu assez vite lassant. Tout du moins, il donne rapidement l’impression de tourner en rond. Il n’en reste pour autant pas moins un premier Gran Turismo de grande qualité, c’est indéniable.

 

Gran Turismo 20 ans - GT1

Au-delà des voitures de série, Gran Turismo propose au joueur de piloter quelques véhicules plus…sportifs !

Gran Turismo 2, la confirmation du succès.

Après le succès du premier opus, il était évident qu’un deuxième Gran Turismo ne tarderait pas à apparaître dans le catalogue de la PlayStation. C’est donc en tout début d’année 2000 qu’il débarque en Europe, la zone qui constitue une part importante des ventes. Pour satisfaire le public, il n’y avait donc pas d’autre choix que de développer le catalogue des marques en y insérant quelques constructeurs du vieux continent. Ainsi, de Peugeot à Audi, il est désormais possible d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion parmi les 600 voitures proposées.

Comme pour le premier du nom, on retrouve la formule arcade et Gran Turismo, cette fois-ci avec un CD pour chaque mode. Si l’on reprend les mêmes recettes que pour le premier jusqu’à la présentation du menu GT sous la forme d’une ville, l’évolution reste tout de même conséquente. En effet, le nombre de circuits est plutôt impressionnant, et l’arrivée de courses rallye amène une nouvelle dimension. La catégorie des permis est également bien plus étoffée, avec pas moins de 60 épreuves. De quoi maîtriser le jeu et les styles de conduite !

Avec un score de 93% sur Metacritic et des ventes dépassant aisément les 9 millions d’exemplaires, Polyphony Digital aura donc réussi à faire de sa licence Gran Turismo un classique du genre et à l’y installer à la meilleure place face à sa concurrence. Une belle performance, mais encore faut-il continuer avec l’arrivée prochaine de la PlayStation 2 !

    + L’AVIS DU RÉDACTEUR
Ce deuxième opus de Gran Turismo est le jeu qui m’a le plus marqué sur la première console de Sony. Son introduction mythique, la grande variété de circuits, la bande sonore aux petits oignons, ses graphismes affinés ou encore l’arrivée de constructeurs européens auront suffi à me convaincre qu’il s’agissait là d’une pépite de la génération des 64 bits.
Gran Turismo 20 ans - GT2

Les graphismes de ce deuxième opus sont bien plus agréables et subliment les véhicules européens.

Gran Turismo 3 : A-Spec, la simulation prend une autre dimension.

Avec le phénomène PlayStation 2 et des ventes extraordinaires, Gran Turismo a là l’occasion de développer un peu plus encore son public. Le DVD de démonstration fourni avec la console de Sony propose d’ailleurs aux joueurs de découvrir le trailer du futur opus de la simulation automobile. Suscitant une certaine hype, il faudra attendre moins d’un an avant que de voir Gran Turismo 3 arriver chez nos revendeurs.

Encore une fois, les classiques sont de mise puisqu’on retrouve ce qui fait l’ADN du jeu : le mode arcade et, son indissociable compagnon, le mode Gran Turismo. On y retrouve également le fameux passage des licences, le garage, la course test et le concessionnaire. Pour cet épisode, en revanche, moins de véhicules et une absence de l’achat d’occasion. La diversité des modèles et les options de personnalisation font vite oublier ces absences, et c’est donc au fil de plus de 35 circuits que l’on peut désormais pousser nos bolides, dont le comportement est reproduit d’une manière extrêmement réaliste pour l’époque.

La formule semble fonctionner. Avec plus de 15 millions d’exemplaires vendus, ce Gran Turismo devient le jeu le plus vendu de la nouvelle console de Sony. Le score Metacritic de 96 sur 10 vient d’ailleurs confirmer la qualité de ce jeu qui fait prendre une nouvelle dimension à la licence.

    + L’AVIS DU RÉDACTEUR
Cet opus de Gran Turismo reste pour moi, aujourd’hui encore, le meilleur de la licence. La claque visuelle qu’il a pu procurer, la maniabilité, la qualité de reproduction visuelle et sonore des véhicules…tout, jusqu’aux musiques qui rythment cet épisode, m’a séduit.

 

Gran Turismo 20 ans - GT3

Avec ce troisième opus, la série des Gran Turismo semble être plus que définitivement bien installée.

Gran Turismo 4, l’apogée de la saga GT.

Après un spin-off nommé Concept et Gran Turismo 4 Prologue, l’année 2004 voir arriver le quatrième opus principal de la série Gran Turismo. Cela en fait donc le quatrième jeu Gran Turismo sorti en quatre ans. Une performance jamais reproduite par la suite.

Est-il encore nécessaire de parler de la scission du gameplay en deux modes : arcade et Gran Turismo ? Et oui ! Si le premier reste sur le principe inchangé, le deuxième a subi quelques évolutions, dont une nouveauté majeure. Comme à son habitude, ce Gran Turismo vous propose une bonne quantité de véhicules différents. Avec plus de 700 bolides, on peut remonter ici jusqu’aux voitures du début de XIXème siècle. Cela en ferait presque un musée de l’automobile. Le mode photo semble d’ailleurs vouloir appuyer ce point. Mais ce n’est rien face à l’apparition du B-spec, qui vous permet de vous mettre dans la peau d’un directeur d’écurie. Entre pilote et manager, à vous de choisir désormais !

Avec environ 40 circuits proposés, du tracé réel au fictif, ce nouveau Gran Turismo séduit plutôt la presse, en résulte un score Metacritic de 89/100. Côté ventes, elles sont également plus que satisfaisantes puisque le jeu dépasse les 12 millions d’exemplaires vendus.

    + L’AVIS DU RÉDACTEUR
Si ce Gran Turismo est certainement l’un des plus complets, il m’a laissé un peu indifférent. Non pas qu’il soit mauvais, loin de là : son catalogue de marques bien rempli et ses graphismes sublimes pour un jeu PlayStation 2 en font une belle réussite. Néanmoins, le changement d’ambiance opéré rend cet opus bien moins fun que les précédents.

 

Gran Turismo 20 ans - GT4

Si les modèles les plus récents y figurent, Gran Turismo 4 fait aussi la part belle aux véhicules les plus mythiques comme la Ford T.

Gran Turismo 5, entre nouvelle génération et déclin.

Après une transition réussie entre la PlayStation et la PlayStation 2, Polyphony Digital a à cœur de renouveler la performance. Ainsi, à l’image de son aîné, le cinquième opus principal de Gran Turismo a été précédé d’une version concept et d’un prologue. Ils auront, à la fois, permis d’expérimenter de nouvelles fonctionnalités et aidé à faire patienter le public. Car oui, les joueurs attendaient tout de même son arrivée depuis la première annonce en 2005, soit cinq ans avant sa sortie.

Avec l’arrivée du jeu en ligne, la simulation automobile du studio japonais s’inscrit enfin dans l’actualité du multijoueur. Des licences comme le WRC et la Nascar ou des marques comme Ferrari font leur arrivée. Cela marque le souhait d’en proposer plus aux fans de la série et de répondre en partie à leurs attentes. Ainsi, pas moins de 1065 véhicules sont jouables dans cet opus. Pour autant, toutes les voitures ne sont pas extrêmement bien modélisées, les ombres pas d’une qualité fantastique. Kazunori Yamauchi, à tête de la série, avouera que le jeu est sorti plus tôt que prévu, à la demande de Sony. Un gâchis donc, aussi bien de l’avis des joueurs que de ses concepteurs.

Pour autant, malgré une note Metacritic assez faible pour un Gran Turismo, le cinquième opus ne sera pas un échec commercial. Au contraire ! Avec presque 11 millions d’exemplaires vendus, la série résiste plutôt bien face à une concurrence de plus en plus féroce. Notamment avec Forza qui devient très populaire.

    + L’AVIS DU RÉDACTEUR
Avec ce cinquième numéro, Gran Turismo continue de proposer un catalogue démentiel de véhicules et circuits…mais au détriment de bien d’autres aspects du jeu. Au final, la simulation semble devenir arcade et perdre de son âme. Une vraie déception à mes yeux !

 

Gran Turismo 20 ans - GT5

Malgré une grosse évolution, Gran Turismo prend du retard avec ce cinquième opus.

Gran Turismo 6, la difficulté de sortir du bac à gravier.

Avec la déception des possesseurs de l’opus précédent, la série Gran Turismo se devait de réagir. Sorti en toute fin d’année 2013, le jeu était initialement prévu pour la sortie de la PlayStation 4. Une prévision qui semblait réaliste si on se fie au temps de développement plutôt long chez Polyphony Digital. Force est de constater qu’ils auront donné tort à tout le monde. Le jeu prend en effet place dans le catalogue de la PlayStation 3 et tente d’arranger l’image laissée par le précédent volet.

Pour cela, le studio japonais propose avec ce sixième numéro un nouveau moteur graphique et physique. L’objectif est simple : faire de Gran Turismo un jeu joliment actuel au gameplay un peu moins permissif. En soi, la mission est réussie en partie. Gran Turismo 6 propose d’ailleurs plus de 1200 voitures et de 70 circuits, une météo évolutive et une réelle amélioration du multijoueur en ligne. En revanche, critiquée depuis bien des années, l’intelligence artificielle ne subit, quant à elle, aucune amélioration flagrante. Un aspect négatif marque, en outre, les joueurs. Ce jeu instaure l’arrivée de micro-paiements sur Gran Turismo ! Clairement pas le meilleur moyen de redorer le blason.

Dans un contexte où les jeux de course étaient globalement à la peine, et sorti sur une console en fin de vie, les avis de la presse seront plutôt corrects et les ventes de ce Gran Turismo 6 très bonnes sur le premier mois. Elles n’iront malheureusement pas beaucoup plus loin. En effet, un peu moins de 5 millions d’unités ont été écoulées. Un véritable échec pour une telle licence !

    + L’AVIS DU RÉDACTEUR
Malgré le retard conséquent face à des jeux comme Forza Motorsport, ce Gran Turismo m’a redonné foi dans la série que je voyais tristement mourir. La qualité générale reste au rendez-vous : des défis sympathiques jonchent le mode GT, la bande sonore est agréable. S’il était sorti quelques années plus tôt, il aurait fait partie des must-have…ou tout du moins des très bons jeux de la période.

 

Gran Turismo 20 ans - GT6

En retard et sur une console en fin de vie, ce Gran Turismo 6 s’avère être un échec.

Vingt ans après le premier opus, Gran Turismo semble donc être sur le déclin. Ce nouvel opus, revu totalement à neuf, sera-t-il le début d’une nouvelle dynamique ? Pour rappel, Gran Turismo Sport est disponible dès demain sur le PlayStation Store pour 69,99€ et chez la majorité de vos revendeurs favoris pour 54,99€.