Connect with us

Accueil > Japan > Animé > One Piece

Les 5 meilleures références culturelles dans One Piece !

Publié

le

One Piece top

Si One Piece est l’un des plus grands mangas au monde, c’est notamment grâce à l’incroyable culture de l’auteur, Eiichiro Oda. Ici, voici ses cinq meilleures references culturelles.

Eiichiro Oda, qui a récemment rédigé les One Piece Magazine, est considéré comme l’un des plus grands mangakas de son temps, avec Akira Toriyama et son indémodable Dragon Ball. En plus de ses personnages charismatiques et de son scénario plein de rebondissements, les références culturelles sont un des atouts de One Piece. En voilà cinq d’entre elles, pour vous donner une idée de son travail colossal. C’est parti !

One Piece Luffy

Référence Culturelle n°1 : le chirurgien de la mort… Napoléon ?!

Avant la série-live de One Piece, il est temps de mettre à jour les références dans One Piece. La première va trouver sa source dans l’étymologie du nom de l’allié de Luffy. En effet, Law est une référence complète à Napoléon Bonaparte, et surtout à sa défaite. « Trafalgar » fait référence à la bataille de Trafalgar, où Napoléon a perdu tout espoir de conquête de la Grande Bretagne. Ensuite, Water Law est un jeu de mot avec Waterloo, qui est la plus grande défaite de l’empereur français face aux britanniques, aux prussiens et aux hollandais.

One Piece Law

Le Chirurgien de la Mort et l’Empereur français associés ?!

Référence culturelle n°2 : Les Berries, monnaie inventée… de toutes pièces ?

La monnaie officielle de One Piece, le Berry, que l’on voit sur les avis de recherches de notre équipage préféré, vient en réalité du nom du compositeur Berry Gordy. Oda admirait particulièrement ce chanteur, et voulait lui donner un rôle implicite dans One Piece. Berry Gordy étant l’interprète de la fameuse chanson de jazz « Money », le lien était tout trouvé. Ainsi la monnaie officielle de One Piece est devenue le Berry. Et cette information vaut… de l’or !

One Piece Berry Money

Gordy Berry, l’interprète de « Money ».

Référence culturelle n°3 : Notre epéiste à trois sabres… encore un français ?!

Il semblerait que le second du Chapeau de Paille ait, lui aussi, des racines françaises !  En effet, le personnage de Roronoa Zoro a été créé à partir d’un véritable pirate français, François l’Olonnois (les Sables d’Olonnes, dans l’Ouest de la France). En effet, les « r » ne se distinguant pas des « l » en japonais, l’Olonnois devient… Roronoa. Paradoxal, puisqu’Oda a révélé que si un Mugiwara avait été français, ça aurait été Sanji. Pourtant l’esprit du vrai pirate français est bien là chez Zoro… Un pirate sanguinaire, sadique et extrêmement puissant.

One Piece Zoro Roronoa L'olonnois

Zoro et celui qui l’a inspiré. Deux sabreurs !

Référence culturelle n°4 : Momonosuke dans Street Fighter ?!

Comme nous le savons, le fils de Kinemon peut se transformer, et c’est justement sa transformation qui nous intéresse. La forme dragon de Momonosuke est en réalité tirée du dragon présent dans le jeu Street Fighter 3, jouable à l’époque sur Nintendo 64. Seule sa couleur change, mais les motifs, les écailles et les moustaches sont exactement identiques. Encore une fois, la raison en est on ne peut plus simple… Oda, lui même fan de ce jeu, a repris le chara design d’un de ces personnages pour lui rendre hommage.

One Piece Momonosuke

Momonosuke représente bien l’esprit japonais du jeu vidéo.

Référence culturelle n°5 : Barbe Noire… mais lequel ?!

C’est déjà la fin… mais on finit en beauté !
Comme beaucoup le savent, le pirate du nom de Barbe Noire a réellement existé, et a semé le trouble sur les mers. Plus troublant encore, son réel nom était… Teach ! Jusque là, rien d’hallucinant, vous me direz… Mais intéressons nous à la mort du réel Barbe Noire. Celui-ci a été tué pendant une grande guerre l’opposant à l’armée anglaise. Son bourreau répond au nom de Maynard. Cela ne vous dit rien ? Pourtant, à Dressrosa, le vice-amiral humilié par Sabo… s’appelle Maynard. Troublant, n’est-ce pas ?

One Piece Barbe Noire

Deux pirates machiavéliques et puissants : Barbe(s) Noire(s)

Celles-ci ne sont qu’une infime partie de toutes celles dissimulées par le mangaka dans son oeuvre, le reste étant colossal… Pour un prochain top, peut-être ?